Home > Spiritualité > La cessation du temps

« Un jour… », « Le lendemain… », « A la sixième heure… », « A la neuvième heure… », « Trois jours après… »

A n’en pas douter, tous les événements que raconte l’Evangile se situent dans le temps… dans un temps désormais très lointain, voire un peu étrange… Déjà les chrétiens du deuxième siècle se plaignaient que le Messie était parti depuis trop longtemps… Ils imploraient son retour… Ils attendaient… Et ils ne le voyaient pas arriver…

Sequoia National Park (USA), un séquoia peut atteindre plus de 80 mètres et vivre plus de 3000 ans. Photo Blkutter

Désormais voilà vingt siècles que personne ne Le voit plus… On L’attend… Mais surtout on ne L’attend plus… D’ailleurs, on ne sait guère quoi attendre… qui attendre… D’autant qu’Il est là aussi jusqu’à la fin du monde… Lui-même l’a affirmé. Qu’attendre alors ? Est-il là parce qu’Il a été… parce qu’Il sera…

La foi dans le Ressuscité nous fait entrer dans une autre vision du temps… La liturgie de chaque jour fissure le cadre limité de nos journées, de nos espaces… Elle célèbre l’incarné tout en nous permettant de rejoindre l’éternel. Elle réalise constamment la Pâques. De fait, passé, présent, futur se superposent et ne font plus qu’un dans le Mystère que le prêtre touche de ses doigts… Alors qu’il célèbre ou qu’il prie, tous les lieux semblent parfois se réunir en son cœur… Il expérimente une sorte d’osmose du temps, du lieu, de l’être…

L’amour permet de voir et le bas et le centre et le haut ; l’hier et le présent et le lendemain. Signe même de la croix ! Le temps du chrétien, c’est le temps de « Celui qui est, qui était et qui sera ». C’est un temps qui vient de… qui va à… qui est aussi au-delà de… C’est un temps que l’on ne peut mettre entre crochets, que l’on ne peut séparer du reste…

Dans cette lumière, le journaliste chrétien ne peut être seulement journaliste « d’actualités » parce qu’en quelque sorte il est déjà ressuscité, il vit dans un certain au-delà du temps. Il ne peut pas ne raconter que des faits isolés alors qu’il est intégré dans l’Histoire, et qu’un fait se situe dans une totalité, dans une finalité, dans un destin… Au temps dont il parle, il faut toujours ajouter un « et… » (« un temps et des temps et la moitié d’un temps » [cf. Ap. XII,14]) , ainsi qu’à l’espace, ainsi qu’aux événements…

Le blog que nous commençons aujourd’hui, malgré ses immenses limites, se veut d’abord catholique, c’est-à-dire qu’il a l’ambition de conduire ses lecteurs au-delà de ce dont parle chaque article, il veut permettre à chacun de reconnaître dans les événements du monde, dans ses soucis et ses sourires, dans toute personne qui respire, « l’Agneau, immolé et glorieux », « le plus bel enfant des hommes ». Ce blog se veut comme un pèlerinage : on l’entreprend pour visiter des endroits déterminés et, au-delà des kilomètres, on est conduit à son cœur… on l’entreprend pour voir des vestiges du passé, et on est projeté dans la dramaticité de son avenir. Ce blog est comme un arc-en-ciel aux mille couleurs.

Lorsqu’en 1940/41, Messiaen compose, dans le stalag de Görlitz, son Quatuor pour la Fin du Temps, il ne s’agit pas pour lui d’illustrer musicalement l’effroi du Jugement dernier, de faire un commentaire de L’Apocalypse, mais « seulement de motiver [son] désir de la cessation du temps. » Composer un blog, ne serait-ce pas aussi entrer dans un mouvement d’espérance, et attendre, de façon active, « la cessation définitive du temps »…

Pour mieux connaître Thierry de Roucy :
http://france.pointscoeur.org/Biographie-du-Pere-Thierry-de-Roucy.html

Autres textes de Thierry de Roucy :
http://terredecompassion.com/tag/thierry-de-roucy/
http://www.evangelium-vitae.org/documents/3039/archives/divers/jesus-aime-judas-pere-thierry-de-roucy.htm
 

 

Ecoutez ces quelques morceaux de Messiaen, Quatuor pour la Fin du temps :

 

 

Vous aimerez aussi
Hiatus, la poésie selon Jean (II)
Saint Jean de la Croix écoute Miles Davis
Un temps excitant
Un temps d’appauvrissement et de découverte

2 Commentaires

  1. Bruno ANEL
    Bruno ANEL

    Cher Père,
     Merci et bravo pour cette initiative. Il y a longtemps que je milite pour que certaines publications passent du papier au net. C'est écologique, ca circule plus et ca touche plus de monde. Puisse "Terre de Compassion" atteindre des rives nouvelles.
    Joyeuses Pâques à tous. Christ est réssucité !
    Bruno ANEL

  2. PALLI

    Le Père Thierry de Roucy nous donne une perception de l'état christique hors du temps. En 1983, une fulgurence m'a permis de percevoir que tout ce qui m'arrivait n'était pas le fruit du hasard. Le hasard n'existe pas; par contre la prédestination existe bien et la merveille incommensurable de Dieu fait qu'en même temps nous avons notre liberté totale d'action.
    J'ai également appris au travers de Maurice Zundel que Jésus et Marie étaient totalement spirituels, deux êtres hors du temps. Nous cependant nous sommes encore biologiques et avons à nous transformer pour devenir spirituels et hors du temps.
    P.P.