Home > Politique > Quel mémorial pour le 11 septembre ?

Quel mémorial pour le 11 septembre ?

New York vient de vivre des jours bien difficile entre un tremblement de terre, le mardi 23 août, et l’ouragan Irene qui a conduit à des centaines de milliers d’évacuation dans la baie de New York et l’arrêt total de tous les transports en commun pour le weekend du 28 août. L’hiver, la ville de New York est bien habituée aux blizzards qui frappent soudainement et paralyse tout le monde pendant 24 ou 48 heures. Mais cette fois, c’est en fin d’été, que la ville fut immobilisée, ville fantôme sans une personne dans les rues ou de restaurants ouverts.

Les tours jumelles en lumière CC BY idovermani

Ces drames préparent aussi la ville à faire mémoire d’un autre drame bien vivant encore dans l’esprit de chacun, celui du 11 septembre. Dans le métro depuis quelques semaines sont placardées des affiches du département de la santé de New York, invitant toutes les personnes qui souffrent d’un traumatisme postérieur à l’attentat à venir consulter un médecin. Il peut s’agir d’une dépression, de cauchemars, d’un problème respiratoire, la perte d’un travail ou l’incapacité à travailler… Le site du département de la santé commence par dire : « Des millions de personnes ont été affectées par l’attaque terroriste du 11 septembre – de problème physique et mentaux jusqu’aux problèmes financiers. » Le 11 septembre est encore bien présent à New York comme une douleur enfouie au cœur de chacun et qu’on évite de réveiller. Certaines personnes m’ont dit ne pas pouvoir descendre au sud de Manhattan, même après dix ans et ne veulent rien voir de la commémoration des dix ans. La plaie est donc encore très douloureuse. Une amie, habitant aujourd’hui le Bronx, était avant le 11 septembre chanteuse d’opéra. Elle est allée aider pour enlever les décombres sur « ground zero » et très vite elle a perdu la vue et vit maintenant dans une grande dépression. Une autre personne à Brooklyn fait des crises d’asthme très forte depuis le 11 septembre. Un autre ami a dû récemment faire une cure de désintoxication de six mois contre le mercure qu’il a inhalé alors qu’il était dans les tours qui s’écroulaient. Sa mémoire reste aussi très marquée par les personnes qu’il a vu sauter de très hauts étages comme dans un geste de dernier espoir.

Dans quelques jours sera inauguré un mémorial pour les personnes décédées le 11 septembre 2001. Ce monument est tout proche de la nouvelle tour en construction « Liberty Tour » (la tour de la liberté). Comme s’il s’agissait de la victoire de la liberté sur l’idéologie et le fanatisme. Aujourd’hui, c’est essentiellement de consolation qu’ont besoin tous ceux qui ont été touchés par cet événement, une présence amicale et compatissante qui peut être un soutien pour leur vie et pour les aider à garder l’espérance.

 

Vous aimerez aussi
Figure de l’art religieux aux USA
Connecté, mais seul ?
Le Piano – film d’animation
Bruno Axel, la musique ou le dévoilement de soi

1 Commentaire

  1. Gois Daniel

    p { margin-bottom: 0.21cm; }

    Ce qui c'est passé le 11 septembre 2001 est atroce, imaginez le nombre de mémoriaux qu'il faudrait ériger en Irak pour les millions de personnes assassinées dans ce pays au nom du pétrol