Home > Mode, Photo > Fashion Week à New York : Ralph Lauren

Fashion Week à New York : Ralph Lauren

Du 8 au 15 septembre a lieu la “fashion week” de New York qui rassemble les plus grands couturiers ainsi que de nouveaux talents à travers plus de cinq mille événements éparpillés dans la ville. La collection Ralph Lauren avec sa gamme de vêtements qui va du grand luxe fait sur mesure ou du “Purple Label” au sportwear “Rugby” ou encore au “Ralph Lauren Polo” est toujours très attendue. Que peut-on attendre cette année pour l’été 2012 ?

© Ralph Lauren

Ralph Lauren est né en 1939 dans le Bronx, d’une famille juive de Biélorussie. Dès l’âge de quinze ans, il commença à vendre des cravates afin de s’acheter de beaux vêtements. Après avoir travaillé chez Brooks and Brothers (une marque américaine de vêtements connue pour leur élégance classique), c’est en 1967 que Ralph ouvre sa première boutique de cravates sous la marque « Polo ». Aujourd’hui il a 163 boutiques et 163 magasins d’usines dans 23 pays du monde, 19 000 employés et un chiffre d’affaire de 5 milliards (chiffres de 2010). Mais au-delà de cette croissance phénoménale, l’entreprise reste « familiale » avec un esprit identique à son origine marqué par la personnalité de son fondateur. Son plus proche collaborateur est son frère qui est à ses côtés depuis plus de quarante ans ; son fils, lui, travaille dans la relation publique de la société et une de ses nièces est également aux premiers postes. Il est aussi intéressant de noter que sa secrétaire et plus proche collaboratrice n’a pas changé depuis quarante ans. « Les gens restent dans la boîte parce qu’ils aiment Ralph » note un cadre supérieur. Puis il continue en ajoutant : « Il est honnête avec ses clients et authentique ». C’est le charisme de Ralph Lauren qui fait tourner la société, son président étant attentif et soucieux des personnes avec qui il travaille tout en étant très exigeant et très précis dans ce qu’il veut pour ses collections. Le magasin de Paris sur le boulevard Saint-Germain, installé dans un ancien hôtel particulier, en est un bon exemple. L’entreprise achète ce magasin et met plus de deux ans et demi à le moderniser dans le respect de l’art. Il restaure par exemple les marqueteries ainsi que les chenets des cheminées en préservant le style originel du bâtiment. En reconnaissance pour ce travail qui a demandé beaucoup de temps et d’investissement, et en a retardé l’ouverture, Ralph Lauren reçoit en avril 2010 la Légion d’honneur. Le choix du beau et le respect de la pierre ont primé sur un retour immédiat et rapide de l’investissement. Dans un autre genre, il a aussi récemment acquis une petite société dans l’ouest des Etats-Unis qui sait coudre des chaussures de bateau, telles qu’elles étaient au début du XXème siècle. Il remet ces chaussures en valeur, mais ce qui compte est l’esprit dans lequel il fait les choses : il respecte la tradition et l’adapte à notre temps. Il ne part pas de rien comme pourrait le faire un esprit révolutionnaire, mais il part de ce qu’il reçoit du passé pour permettre à l’objet et aux vêtements de recouvrer leur valeur aujourd’hui.

 

Extraits de la collection Ralph Lauren Automne 2011

La façon dont il envisage une collection témoigne bien de cette prise en compte du passé. Il est bien ancré dans la réalité : il observe avec passion les « styles de vie » et les traduit dans les vêtements qu’il réalise. Par exemple, pour la collection automne 2011, il s’inspire du style de vie des années 1920-1930 influencé par l’art-déco. Dans un premier temps, des collaborateurs préparent pour Ralph Lauren une pièce dans laquelle sont posés des vêtements et des objets typiques de l’époque. Des photos de femmes de l’époque, des photos de voitures, des photos de meubles art-déco, des bijoux, des textiles, des couleurs sont alors présentés à Ralph Lauren. Après un premier passage, il sélectionne ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas. Ça peut être une boutonnière, la coupe d’une robe, le travail d’une chaîne d’un collier ou même une couleur spécifique. Après cette première sélection, qui est une sorte de dégrossissement, il devient, lors d’un deuxième passage, plus précis sur ce qu’il souhaite. Une équipe de designers et concepteurs se mettent alors au travail. Ainsi la collection prend forme.

Ralph Lauren est bien connu pour son esprit indépendant. Si c’est la mode du rouge et du blanc pour la saison qui vient et que cela ne lui plaît pas, il ne manquera pas de choisir d’autres coloris. Le prochain défilé Ralph Lauren a lieu dans quelques jours et tous se demandent quels seront les styles de vie choisis pour la collection de l’été. Peut-être sera-ce un style asiatique, peut-être un style d’inspiration chinoise vu l’importance de ces nouveaux marchés et la richesse de cette culture.

En-dehors du monde de la mode, Ralph Lauren est aussi une personne attentive aux besoins de la communauté locale et sensible à la souffrance. Il a longtemps supporté la recherche pour le cancer et plus récemment ouvert un centre de prévention et de traitement du cancer du sein et du colon dans Harlem qui offre des consultations et des soins gratuitement : le Ralph Lauren Center for Cancer Care and Prevention.

Lien pour la New York Fashion Week

© Ralph Lauren

Vous aimerez aussi
Rien n’est jamais mort !
Retrouver le sens de la mode
La New York Fashion Week, ou le début du printemps !
Silhouettes de simplicité