Home > Littérature > Noël : de l’étable au musée…

Noël : de l’étable au musée…

Poème intitulé  Noël : de l'étable au musée…

Les musées regorgent de chefs d’œuvre
D'une rarissime beauté.
Les ateliers débordent des cœurs
Assoiffés d’Éternité.

Les couleurs des sens
Exposées aux yeux
Transpirent l'évidence
D'un Bien délicieux.
Un rien n'échappe
Au Tout qui Est,
L'informe se drape
Dans la nuit étoilée.

C'est alors que l'enfant,
Maître incontestable,
S'invite doucement
Dans le froid d'une étable.
C'est alors que l'enfant,
Roi inaltérable,
S'expose humblement
Comme un vrai misérable.
C'est alors que l'enfant,
Bien inestimable,
S'abîme tendrement
Sur le bois d'un retable.

Ô Magnificence,
Beauté des cieux,
Révèle ta présence,
Aux chercheurs de Dieu !


©Points-Coeur

Vous aimerez aussi
Poésie : Aucun homme n’est une île, John Donne
Marie Noël ou la bienheureuse contradiction
Guardini : les mots trop loins des choses
François Cheng chantre de l’âme au-delà des Alpes

4 Commentaires

  1. gabrielle bonansea

    Bonne et sainte année Alexandre, je continue à prier pour toi et ta mission. Je t'embrasse très fort. Le 19° "j'aime" de ton poême est le mien. Oui j'aimece tout petit enfant qui prend tant de place dans nos coeurs et cependant pas encore assez! bisius à tous  gabrielle.