Home > Eglise > Critères pour la nouvelle année : Beauté, Vérité et Unité.

Critères pour la nouvelle année : Beauté, Vérité et Unité.

Au moment de passer en 2012, d’aucuns regardent l’année écoulée pour l’évaluer et poser un jugement sur les événements et les circonstances qui, durant ce temps, ont marqué leur vie. Deux tendances générales se dégagent durant ce processus. La toute première est la déception ou même la dépression comme si notre mémoire et notre imagination étaient dotées d’une plus grande facilité à revenir sur les événements douloureux, avec une certaine esthétique de la complainte. La seconde, moins courante, est l’exaltation : tout fut parfait, tous les plans pré-établis ont fonctionné. En un mot, tout était « under control ».


CC BY-NC-SA TalkingTree

Pour certains, c’est la meilleure année de leur vie, pour d’autres c'est la pire !
Pour certains les circonstances ont marché en leur faveur, pour d’autres en leur défaveur !
Pour certains la santé et la richesse ont été données et pour d’autres la maladie et la pauvreté !
Est-ce ainsi vraiment juste d’évaluer une année au gré des circonstances en concluant qu'untel a de la chance, que l’autre n’en a pas ?

Des critères en dehors des circonstances aléatoires de la vie sont donc nécessaires pour poser un juste regard sur l’année passée. Que pourraient être ces critères ?

Ils doivent être en dehors du temps et des circonstances. Ils doivent donc être des critères rattachés à l'Être éternel : Dieu. Ces critères décrivent l’être même de Dieu. Ils sont : le Beau, le Vrai et l’Un.

Au lieu d’évaluer notre année selon des chiffres que nous trouvons au bas de notre fiche de paye ou de notre compte en banque, selon des notes de classe plus ou moins bonnes ou une santé à la merci d’un virus ou d’un accident, nous pourrions contempler l’année 2011 autour de ces trois mots. Quelle beauté ai-je pu diffuser autour de moi ? Quelle vérité ai-je proclamé par mes paroles et mes actes ? Ai-je aidé à faire grandir la communion et l’unité dans mon entourage ?

« Notre travail est [bel et bien] d’infuser de la beauté, de la vérité et de l’unité » [1]. Par là même, les circonstances de la vie ne sont plus subies comme une épée de Damoclès où, à chaque instant, le meilleur et le pire peuvent arriver, comme si nous étions suspendus à un certaine fatalité de l’instant contingent. Mais les circonstances qui se dévoilent au rythme de la vie prennent la forme d’une occasion pour infuser de la beauté, de la vérité et de l’unité.

Bien souvent, il suffit de très peu pour rendre une maison ou une pièce accueillante et belle. Uniquement quelques mots peuvent faire grandir une amitié et l’unité dans une famille. Ce n’est pas d’argent ou de moyens exceptionnels dont nous avons besoin pour infuser de la beauté, de la vérité et de l’unité mais d’une attention particulière à toutes les choses et d'une passion pour notre propre vie et la vie de notre prochain.

Que cette nouvelle année soit marquée par cette nouvelle orientation de toute notre personne vers la beauté, la vérité et l'unité !

Bonne année 2012 !


[1] Conférence du père Thierry de Roucy à la Toussaint 2004.

 

 

Vous aimerez aussi
Les voeux de Dietrich Bonhoeffer ou la grande Allemagne face à la barbarie
Figure de l’art religieux aux USA
Connecté, mais seul ?
Le Piano – film d’animation