Home > Littérature > Silence

Je parle
Tu sais les maux.
Mes mots se meurent
D'eux-mêmes.
Tu les accueilles
Quand même.
Silence…

Je crie
Tu connais la douleur.
Mon cœur agonise
À la croix.
Tu le recueilles
Au Golgotha.
Silence…

Je pleure
Tu t'écris : « J'ai soif ! »
Mon âme s'abreuve
Du précieux sang.
Ton côté transperçé
Est béant.
Silence…

Dans cette intimité,
Plus de mots
plus de cris
Plus de pleurs
Qui ne soient perdus.

Le silence confesse
L'entretien éternel
Que la prière n'a de cesse
D'élever vers le Ciel.

Vous aimerez aussi
Les voeux de Dietrich Bonhoeffer ou la grande Allemagne face à la barbarie
Pietá
Le roi David
« L’adieu » du poète Yves Bonnefoy