Home > Spiritualité > Et après ?

Dans la presse la mode est au leitmotiv. Chaque semaine, les journaux imprimés ou télévisés semblent comme décider d’un thème qu’ils traitent et retraitent, sans grande originalité, jusqu’à ce que le thème suivant prenne le relai.

Tour à tour, il s’agit du tremblement de terre en Haïti, des mineurs chiliens, de DSK, des élections françaises… Vu l’espace qui lui est consacré dans la presse, on pourrait croire que ce sujet à lui seul a autant d’importance que tout le reste du monde confondu ! Puis, c’est le silence total. Très vite on ne sait plus rien ni des Haïtiens, ni des mineurs, ni des Japonais pour qui le monde s’est tant inquiété… Ils ont disparu de nos colonnes… Ils nous semblent comme morts… Récemment, je suis informé par plusieurs courriers qu’un de mes amis est atteint d’un cancer généralisé, que peut-être ses jours sont en danger… La nouvelle m’inquiète. Elle ne me quitte plus. Chaque jour je me demande : maintenant que le diagnostic a été fait, qu’en est-il de lui ? Comment va-t-il ? Comment les siens supportent-ils la nouvelle ? Je prends des nouvelles et m’attache à l’après du diagnostic. Un vendredi, le Christ est mort sur la Croix. Et après ? Après, il y a eu le samedi, jour plus vide, plus odieux, plus douloureux encore que la veille… Je veux être là le samedi saint à veiller… Partout dans le monde, il y a des lendemains de drame, pires encore que les jours mêmes. Ce sont des lendemains d’absence, des lendemains de désespoir, des lendemains qui durent et qui durent… Je rêve que Points-Cœur puisse être là encore le jour d’après, quand est tombé le verdict, quand le silence s’est installé, quand l’événement s’est replié dans la tombe de l’oubli.


© Paul Anel, Japon 2012

Pour mieux connaître Thierry de Roucy :
http://france.pointscoeur.org/Biographie-du-Pere-Thierry-de-Roucy.html

Autres textes de Thierry de Roucy :
http://terredecompassion.com/tag/thierry-de-roucy/
http://www.evangelium-vitae.org/documents/3039/archives/divers/jesus-aime-judas-pere-thierry-de-roucy.htm

Vous aimerez aussi
La compassion à la lumière de l’art
Jusqu’à l’apparente absurdité
L’Allemagne en deuil : les mots du président empreints de compassion
Jean d’Ormesson : « Nous voilà contraints au courage. »

2 Commentaires