Home > Spiritualité > La joie, c’est de revenir à Noël

La joie, c’est de revenir à Noël

Qui peut savoir ce qu'est Noël ? Un amour vaste comme le monde, un cœur grand comme celui de la Vierge Marie ne suffiraient encore pas à rendre compte de la largeur, de la longueur, de la profondeur du mystère des mystères…


© Jean-Marie Porté

Pour des yeux qu'épuisent la nuit et l'horreur et la haine, la joie c'est de revenir à Noël. Plus le regard s'y porte, plus l'événement semble nouveau. Indispensable. Noël devient la surprise continuelle, la surprise d'un trésor incalculable. Il n'est pas assez des yeux de toute une vie pour circonscrire le mystère d'un amour éternel. Il faut nos yeux de cinq ans, de douze ans, de vingt ans, de cinquante ans. Noël a besoin d'être vu avec les yeux de tout âge. Il faut notre cœur de célibataire, d'époux ou de prêtre, il faut notre bonheur ou notre malheur, nos échecs ou nos réussites. Noël a besoin d'être perçu dans les circonstances de toute une existence.

C'est que Noël, c'est le plus grand choc de l'histoire survenu de la façon la plus humble. Nul n'a causé plus grande révolution dans un plus grand silence. La raison en est simple : Noël dit tout l'amour d'un Dieu amoureux de l'homme. Un amour mêlé d'un respect infini qui s'efface devant l'orgueil de l'homme comme s'efface la silencieuse hostie devant la rumeur du monde.

Pour beaucoup l'événement de Noël est un événement de l'histoire. Et qui dit de l'histoire dit du passé. Et qui dit de l'histoire lointaine dit d'un passé lointain. Or Noël appartient au présent. Ou plus exactement Noël appartient au passé, et au présent et au futur. Il est né. Il naît. Il naîtra. Ce n'est pas un événement suprahistorique qui rejoindrait une humanité intemporelle – il n'y a pas d'humanité intemporelle –, c'est un événement actuel qui survient dans l'intimité de tous ceux qui l'accueillent. C'est un événement qui accompagne les siècles parce qu'il accompagne l'histoire de chaque homme. Les mystères ont ceci de particulier que toujours ils se prolongent et s'accomplissent dans l'histoire de chacun. Ainsi le choc d'il y a vingt siècles, c'est tout autant le choc de maintenant qui bouleverse mon cœur.

De quoi s'agit-il ? Quelle est la nature de ce choc ? Il s'agit finalement d'un mariage – les événements décisifs ne sont-ils pas toujours des mariages ? –. L'infini a épousé le fini. La miséricorde a épousé la misère. Plus incroyable, Dieu a épousé chaque homme. A tous de telles noces eussent semblé inimaginables. Celui pour qui rien n'est impossible les a décidées. Et encore : le Verbe de Dieu a épousé les mots si souvent vides des hommes pour révéler le visage de son Père. Il est devenu une chair vulnérable. Il s'est fait cœur pour que l'homme comprenne qu'Il est amour. Il faudrait savoir ce qu'est Dieu et ce qu'est la matière pour comprendre la folie d'un tel mariage… Il faudrait avoir expérimenté la puissance de Dieu et la fragilité de l'homme pour s'étonner comme il convient de ces noces si disproportionnées. Il faudrait… Il faudrait… On réfléchit sur les guerres, sur les camps de concentration, sur les problèmes économiques. Pour atteindre le cœur du mystère, il faudrait commencer à réfléchir sur Noël, même si c'est une réflexion inépuisable.

Pour mieux connaître Thierry de Roucy :
http://france.pointscoeur.org/Biographie-du-Pere-Thierry-de-Roucy.html

Autres textes de Thierry de Roucy :
http://terredecompassion.com/tag/thierry-de-roucy/
http://www.evangelium-vitae.org/documents/3039/archives/divers/jesus-aime-judas-pere-thierry-de-roucy.htm

Vous aimerez aussi
Au coeur des inondations au Pérou
Les voeux de Dietrich Bonhoeffer ou la grande Allemagne face à la barbarie
Noël en Provence : les santons aussi sont des maîtres “ès gratuité”
Noël au Liban : une chorale musulmane chante la naissance du Christ

1 Commentaire

  1. Anonyme

    Merci de nous rappeler que notre plus beau cadeau de Noël est ce mariage de Dieu avec l'humanité, qui contient tous les mariages des hommes ! 
    Joyeux Noël à tout Points-Cœur !