Home > Fioretti > Émerveillement en quarantaine

Percevoir la beauté dans l’apparente banalité du quotidien, voilà un thème que nous connaissons à Points-Cœur. Comment continuer à avoir ce regard contemplatif pendant ce temps de confinement ?

Au Point-Cœur de Villa Jardin en Argentine, nous organisons, chaque après-midi, un atelier pour partager nos dons et passions durant ces quelques semaines. Ce jour-là, nous décidons de faire un atelier photographie. L’idée est simple : chacun prend le temps de flâner dans notre maison, balayant du regard ses moindres recoins se laissant interpeller par les objets, la lumière, les couleurs, des ombres, un détail… recueillant ces petites perles en les photographiant. Petite promenade dans ce lieu devenu si familier et où, pourtant, le regard attentif lui donne une autre couleur. Puis, moment d’échanges de ces découvertes autour de trois photos sélectionnées par chacun : une tâche sur un mur, une paire de boucles d’oreilles abandonnées sur un clou depuis des mois, une épaisse couche de poussière cachée, une gravure sur une chaise en bois, un point de vue depuis une fenêtre…

Comme il est étonnant de voir que nos regards sont happés par des choses bien différentes et que chacun peut révéler aux autres un nouvel aspect de cette réalité commune. Instant d’étonnement, de rires autour de ces discrètes perles déterrées, le temps d’un après midi.

Vous aimerez aussi
Mot du président
Coronavirus : la Grèce nous montrerait-elle la voie à suivre? ( II )
Coronavirus : la Grèce nous montrerait-elle la voie à suivre? ( I )
L’émerveillement