Sept clés pour comprendre le cinéma des frères Dardenne

Sept clés pour comprendre le cinéma des frères Dardenne

de Paul Anel   23 mai 2014
Temps de lecture 6 mn
 
Alors que la Croisette est en émoi après la projection de leur dernier opus, "Deux jours, une nuit" et que d'aucuns se risquent à pronostiquer une troisième palme d'or pour les frères belges, ce qui serait une première dans l'histoire du festival, penchons-nous sur le cinéma des frères Dardenne, ce cinéma à la fois difficile et séduisant. Sept clés pour entrer, sans peine mais non sans effort, dans l'univers Dardenne…

Lire la suite


Evan Shinners : la passion et la joie !

Evan Shinners : la passion et la joie !

de Raphaël Gaudriot et Bérengère Séverac  3 mai 2014
Temps de lecture 3 mn

Evan Shinners est un pianiste diplômé de la meilleure école de musique des Etats-Unis, la Juilliard Art School (NYC). Il a joué au MOMA (Musée d’art moderne de New York) et a aussi été invité à la Maison Blanche pour jouer devant le président Obama et sa famille. Evan est amoureux de Bach et a sorti trois albums de ses œuvres. Il a aussi fondé un groupe de pop-rock, « the Shining Charles ». En avril, Evan a fait une tournée européenne  : il a joué à Naples, Procida, Milan et Paris.

Lire la suite


Gabriel García Márquez s’est enfui en volant vers la maison dans les airs

Gabriel García Márquez s’est enfui en volant vers la maison dans les airs

d'Alberto Toutin ss.cc.   2 mai 2014
(traduit de l’espagnol par D.C.), temps de lecture 3 mn

"Comme cette maison n’a pas de fondations / Elle possède un système de mon invention / La maintiennent dans les cieux / Les anges que j’ai demandé à Dieu". C’est au rythme de l’accordéon de ce vallenato [1], “la maison dans les airs” du maître Rafael Escalona, qu’à Bogota, l’on faisait ses adieux à Gabriel García Márquez, décédé le 17 avril 2014. Des papillons jaunes, un aquarium avec des poissons jaunes, l’évocation des souvenirs des éternelles soirées avec “Gabo”, autant d’hommages posthumes envers l’écrivain qui mit tout son talent littéraire à rendre crédible la réalité non domestiquée et les espérances les plus tenaces des hommes et des femmes du continent latino-américain.

Lire la suite


Incendie de Valparaiso (1) : une bien étrange Pâques

Incendie de Valparaiso (1) : une bien étrange Pâques

de Denis Cardinaux   18 avril 2014
Temps de lecture 3 mn

Vous avez été nombreux à manifester votre inquiétude et votre solidarité suite au terrible incendie qui a ravagé la ville de Valparaiso détruisant plus de 2900 maisons, dérobant 15 vies [1]  et touchant plus de 12500 personnes dont la plupart restent sans domicile et sont hébergées dans les collèges ou les paroisses de la ville. Heureusement, notre quartier n’a pas été touché, les volontaires de Points-Cœur vont tous très bien. Mais quelques-uns de nos amis ont perdu leur maison. Le Père Denis s’est rendu sur place pendant 10 jours afin de leur être présent et d'organiser une petite mission d’accompagnement et d’aide ponctuelle.

Lire la suite


Juxta Crucem

Juxta Crucem

d'Isabel Rodelet   18 avril 2014
Temps de lecture 3 mn

"Soir du Vendredi Saint. Depuis vingt siècles, l'Eglise se rassemble pour se rappeler et pour revivre les événements de l'ultime étape du chemin terrestre du Fils de Dieu. (…) Nous croyons que chaque pas du Condamné, chacun de ses gestes et chacune de ses paroles, et aussi ce qu'ont vécu et accompli ceux qui ont pris part à ce drame nous parlent continuellement. C'est aussi dans sa souffrance et dans sa mort que le Christ nous révèle la vérité sur Dieu et sur l'homme." Par ces paroles, Jean-Paul II introduisait la méditation du Chemin de Croix au Colisée en l'an 2000. Il ajoutait : "Nous voulons réfléchir avec une intensité particulière sur le contenu de cet événement, afin qu'il parle avec une force nouvelle à nos esprits et à nos cœurs, et qu'il devienne pour nous source de la grâce d'une authentique participation". Pour nous aider dans cette réflexion, quelques lignes d'Adrienne von Speyr.

Lire la suite


Les larmes de Jésus et les larmes du père Ceyrac

Les larmes de Jésus et les larmes du père Ceyrac

de Bernard Lemarié   17 mars 2014
Temps de lecture 2 mn

Le père Ceyrac sj, a passé plus de cinquante ans en Inde et douze ans au Cambodge. Ayant fait sien le proverbe sanskrit : "Tout ce qui n'est pas donné est perdu", il n'a eu de cesse de se donner pour tous, en particulier pour les plus pauvres. Il aurait eu cent ans le 4 février 2014. A cette occasion, le père Francis, recteur du Loyola College de Chennai (Madras) – où vécut le père Ceyrac – a prononcé l'homélie suivante.

Lire la suite