Home > Sciences > Conversation avec les astronautes : un dialogue unique dans l’histoire

Conversation avec les astronautes : un dialogue unique dans l’histoire

de Sophie Tessereau      21 juin 2011

Samedi 21 mai 2011, Benoît XVI s'est entretenu avec les équipages à bord de la Station spatiale internationale (ISS) en orbite autour de la Terre, grâce à une liaison en direct audio et vidéo entre le pape et la mission spatiale, jusqu'alors jamais réalisée.

BY CC-NC NASA's Marshall Space Flight Center

« Bienvenue à bord de la station spatiale, votre Sainteté », ont lancé au pape le commandant de la mission, le Russe Dmiti Kondratiev, et le commandant de bord Marc Kelly, avant de présenter leur équipage, composé d’Américains, de Russes et d’Italiens.

Depuis la bibliothèque du Vatican, où avait été installé un écran géant, Benoît XVI, « très curieux d’écouter » a posé en anglais puis en italien, plusieurs questions : « Il est entré dans ce dialogue en mettant au centre l'expérience des astronautes ; il ne s'est pas mis à faire des discours, mais c'est lui qui a questionné, véritablement intéressé par leur expérience pour ce qu'elle est, ayant de la curiosité et de l'attente pour ce que leur travail d'astronautes peut faire », explique l'astrophysicien Marco Bersanelli, professeur d'astrophysique à l'Université de Milan et collaborateur de l'Institut national d'astrophysique dans la revue Tracce.it., soulignant ainsi le caractère «rare et extraordinaire» de cet échange.

Durant "l'audience spatiale", le Saint-Père s'est beaucoup émerveillé du point de vue extraordinaire d'où ces hommes regardent la réalité : « Lorsque vous contemplez la terre de là-haut, vous arrive-t-il de penser à la manière dont les nations et les peuples vivent ensemble ici-bas, ou à la façon dont la science peut contribuer à la cause de la paix ? », ou encore plus loin : « De votre extraordinaire point d’observation, comment voyez-vous la situation sur la Terre ? Voyez-vous des signes ou des phénomènes auxquels nous devons prêter davantage d’attention ? ». Il a su que de là-haut notre planète est « d'une beauté qui capture le cœur ».

« Nous avons tous la possibilité de regarder à l’extérieur. Lorsque la nuit vient, nous pouvons regarder en bas, vers notre planète, la planète bleue. Elle est superbe. Le bleu est la couleur de notre planète, le bleu est la couleur du ciel…», a dit Roberto Vittori, un Italien. « Il nous semble incroyable d’observer la terre qui est suspendue dans l’obscurité de l’espace et penser que nous sommes ici ensemble, voyageant à travers l’univers dans cette belle et fragile oasis », a dit Ron Garan, un Américain.

« Ce dialogue entre le Pape et les astronautes est un exemple simple et beau du cœur qu'il a pour chacun de nous », commente Marco Bersanelli, « le Pape leur parle personnellement, dans leur unicité », au point qu'il en vient à se soucier de leurs problèmes familiaux. A l'astronaute italien Paolo Nespoli qui a perdu sa mère alors qu'il était sur la Station spatiale internationale, il a adressé cette dernière question :

« Cher Paolo, je sais que ces derniers jours, ta mère nous a quittés et dans quelques jours, lorsque tu rentreras chez toi, tu ne la trouveras plus à t’attendre. Nous avons tous été proches de toi, et j’ai moi aussi prié pour elle… Comment as-tu vécu ce temps de douleur ? Dans votre station vous sentez-vous éloignés et isolés et souffrez-vous d’un sentiment de séparation, ou vous sentez-vous unis entre vous et insérés dans une communauté qui vous accompagne avec attention et affection ? »

En conclusion, Benoît XVI a déclaré, avant de donner sa bénédiction aux astronautes : « Je vous remercie de tout cœur pour cette très belle occasion de rencontre et de dialogue avec vous. Vous m’avez aidé, ainsi que bien d’autres personnes, à réfléchir ensemble sur des sujets importants qui concernent l’avenir de l’humanité. Je forme les meilleurs vœux pour votre travail et pour le succès de votre grande mission au service de la science, de la collaboration internationale, du progrès authentique et en faveur de la paix dans le monde. Je continuerai à vous suivre par la pensée et la prière…»

« De ton Esprit la Terre est pleine, tu remplis l'Univers de ton feu. » (Sg 1.7)

                                                                         

Vous aimerez aussi
Les fondements de l’occident chez Soljenitsyne et Benoît XVI
La foi de Benoit XVI, témoignage de Peter Seewald
L’urgence d’approfondir le débat politique en (re)devenant raisonnable
Eloge de la conscience