Home > Eglise > Fête nationale au El Salvador autour du Sauveur

Fête nationale au El Salvador autour du Sauveur

d'Haïfa Wakim         8 août 2011

Le 6 août, jour de la solennité de la Transfiguration, est la fête nationale du El Salvador.

© Points-Coeur

La fête nationale, l'une des célébrations les plus importantes pour les habitants de la capitale San Salvador, est dédiée au saint Patron : Le Divin Sauveur du Monde. Cette fête célébrée le 6 août de chaque année, fait mémoire du sixième jour du huitième mois de l´année 1528. A cette date, une petite ville, située au sud de la ville actuelle de Suchitoto, fut refondée comme la ville espagnole de San Salvador, fondée trois ans auparavant par Pedro de Alvarado et placée sous l´invocation divine de la Sainte Trinité.

Neuf jours avant la fête, le peuple prie une neuvaine dédiée au Saint Patron de la Transfiguration. Le 5 août, un temps d’adoration du Saint Sacrement a lieu à la Basilique du Sacré-Cœur suivi des vêpres solennelles. Puis les nombreux fidèles réunis se dirigent en  procession vers la cathédrale métropolitaine. La statue du Sauveur est richement ornée de fleurs et portée sur les épaules de nombreux hommes fiers de porter leur Saint Patron. La foule suit doucement son Sauveur avec des chants de louanges et la récitation du chapelet jusqu’à l´arrivée en face de la cathédrale où a lieu la « bajada »  qui veut dire « la descente » : en fait, du globe terrestre érigé sur le haut d´une espèce de tour, on voit le Christ vêtu en rouge s’enfouir dans le globe pour réapparaitre de nouveau avec les vêtements blancs de la Transfiguration et signe de la Résurrection tout ceci est bien rythmé par le chant traditionnel de la bajada et les feux d’artifice qui s’élèvent de toutes part.

L’Eglise catholique pour vénérer le Divin Sauveur du Monde, a choisi cette année le thème « La Croix de Jésus, chemin de vie et du vrai bonheur », un thème cher à Benoît XVI qu'il médite pour la jeunesse d’aujourd’hui.

Cette cérémonie  religieuse à laquelle participent des gens venus de toute part recentre chaque année le peuple salvadorien sur sa mission primordiale qui est celle de regarder son Seigneur et de Le reconnaître comme "El Salvador", Le Sauveur du Monde.

 

Vous aimerez aussi
Un artiste salvadorien : les yeux d’un enfant, le coeur d’un vieux paysan
Mateo : « Quand on ouvre la porte à l’espoir, tout est possible »
Béatification de Mgr Romero
Un nouveau visage pour le Salvador