Home > Santé > Little Italy fête San Gennaro

de Natalia Fassano      26 septembre 2011

Little Italy est ce petit quartier de Manhattan formé par de nombreux immigrants italiens – et tout particulièrement napolitains et siciliens – arrivés à New York entre 1876 et 1976. Aujourd'hui, cette zone disparaît progressivement presque jusqu'à la fusion avec sa voisine : la célèbre China Town. Cependant, une tradition demeure : la célébration de la fête de San Gennaro (saint Janvier), saint Patron de Naples.

CC BY-SA Sharese Ann Frederick

Janvier, né vers 270 à Naples et descendant d’une ancienne famille noble romaine, fut élu évêque de Bénévent en 302. Au nombre des chrétiens entassés dans les prisons de Cumes pendant les persécutions des empereurs Dioclétien et Maximien se trouvaient Sosius, diacre de Misène, et Proculus, diacre de Pouzzoles. Pendant tout le temps que dura la persécution, Janvier n’a jamais manqué, au risque de sa vie, de leur apporter secours et consolation. Il quittait régulièrement son diocèse de Bénévent pour accourir là où il croyait sa présence nécessaire. Maintes et maintes fois il brava la fatigue de longs voyages et la colère du proconsul, Timothée, qui ne tarda pas à décréter son arrestation.

La légende raconte que, lorsque ni la fournaise ardente ni les bêtes dans le cirque ne réussirent à anéantir le brave homme, Timothée ordonna sa décapitation, en proférant : «Je verrai jaillir ton sang maudit, ce sang que tu déshonores en trahissant la religion de tes ancêtres pour un culte d’esclaves. »

Aujourd’hui, ce même sang est placé dans une ampoule dans la cathédrale de Naples. Il fait la joie et la fête du peuple napolitain qui se rassemble dans la cathédrale chaque dix-neuf septembre depuis le quatorzième siècle. Le jour de sa fête, par des prières et des cris, toute la ville demande le renouvellement du « miracle » de la liquéfaction qui augure protection et prospérité pour la pittoresque ville méditerranéenne.

Cette tradition sacrée de leur terre natale est bientôt devenue une occasion pour les Napolitains en Amérique de réaffirmer et renouveler leur sentiment d'appartenance et la fierté de leur origine. Depuis 1926, chaque mois de septembre Little Italy devient un lieu de fête. L’évènement qui originalement ne peuplait Mulberry Street que pour une journée, s’est transformé en un festival religieux populaire de dix jours. Ce dernier est certainement le festival religieux le plus populaire des Etats-Unis. On y trouve des « cannoli-eating compétitions», des défilés colorés, des animations musicales et des processions religieuses qui s'entremêlent et s'entrecroisent dans une magnifique et chaotique harmonie qui définit bien l'ambiance napolitaine.

CC BY-SA Ed Yourdon

Cette année, la quatre-vingt-cinquième Fête Annuelle de San Gennaro à New York est célébrée du 15 au 25 septembre. Le lundi 19, jour du martyre de San Gennaro, à l’église « Most Precious Blood », une messe y fut célébrée. Alors, on nous a rappelé que le « miracle » de San Gennaro n’est pas tant le sang se liquéfiant que le sang qui a été versé par amour des amis qu'il n'a pu s'empêcher desecourir. C’est là la grandeur de sa vie. C’est là la raison pour laquelle nous pouvons encore l'invoquer et nous exclamer avec tout un peuple : «Evviva San Genná'! Evvív'! »

Vous aimerez aussi
Sandy, la tempête qui a fait tourner la tête aux américains
Un sang vieux de 1700 ans…
“Bailamos?” Tango : une conversation intérieure intense
Du foyer d’accueil au Metropolitan Museum of Art