Home > Politique > Miss Liberty fête ses 125 ans !

Aujourd’hui, la statue de la liberté fête ses 125 ans. Quelques semaines auparavant, Monsieur Nicolas Sarkozy était à ses pieds pour fêter son anniversaire parce que, dit-il, “les anniversaires doivent être célébrés. [Ils] nous rappellent d'où nous venons et pourquoi nous sommes ce que nous sommes devenus” [1].

CC BY-NC-SA Leo Reynolds

Il fallait au moins la présence du Président de la République française pour que la statue de la liberté puisse souffler ses bougies !
Monsieur Nicolas Sarkozy, accompagné du Ministre d’État, Alain Juppé, de l’Ambassadeur de France, Monsieur François Delattre, et du Consul Général de France à New York, Monsieur Philippe Lalliot étaient tous là, autour du maire de New York, Monsieur Bloomberg, pour cet anniversaire de taille.
Il faut dire qu'il ne s'agit pas tellement de la célébration d'une statue mais bien de ce qu'elle a toujours signifié : l'amitié plusieurs fois centenaire entre la France et les Etats-Unis. Et les discours de Bloomberg et de Sarkozy résonnaient à l'unisson.

Quand la France offre cette statue en 1886 aux Etats-Unis, elle veut en faire le signe de l'amitié entre les deux pays, une amitié construite autour de l'amour de la liberté. Et Monsieur Sarkozy de rappeler que cette amitié avait commencé bien avant, lorsque les Français prêtèrent main forte aux Américains lors de leur révolution. Ils n'étaient alors qu'une nation naissante, mais déjà signe de liberté pour le vieux monde.
Plus tard, c'est au tour des Américains d'envoyer leurs hommes au combat pour défendre la nation française.

Aujourd'hui, les Etats-Unis restent pour le monde symbole de la liberté, et ce n'est pas un hasard, dit le président, "si cet épouvantable attentat qui a fait tant de morts dans cette ville, si des barbares, si des criminels s'en sont pris, M. le Maire, à New York, c'est parce que New York est le symbole de la liberté". Et "cette statue donnée par la France au grand peuple américain, elle peut être la statue de tous ceux qui à travers le monde préfèrent la liberté à la dictature." [2]

Il est vrai que, depuis 125 ans, elle n'a cessé d'attirer les regards sur elle. Bartholdi peut être fier de son œuvre ! Elle compte cinq millions de visiteurs par an et son effigie fait le tour du monde. Si c'est un symbole évident de liberté, peut-être est-il bon de se rappeler aussi qu'elle est ce signe d’amitié fidèle entre nos deux pays.
Notre présence comme Français à New York se replace alors dans un contexte différent, dans la lignée directe de cette tradition d'un pays servant l'autre.

"Croyez à une chose : le peuple de France n'oubliera jamais ce qu'a fait le grand peuple d'Amérique pour lui. Entre la France et les Etats-Unis, c'est plus que de l'amitié, nous avons nos morts en commun. Et nos morts, ils nous obligent, ils nous obligent à rester des amis pour les siècles qui viennent." [3]


[1] Discours de M. Le Président de la République, New York, 22 septembre 2011.

 

 

[2] Ibid.

 

 

 

Vous aimerez aussi
Frat’Max, qui es-tu ?
Rien n’est jamais mort !
Retrouver le sens de la mode
Cinéma : Paterson ou la poésie des petites choses