Home > Sport > Visite du Pape aux prisonniers

Visite du Pape aux prisonniers

«Sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre, une lumière a resplendi…» (Isaïe 9,1)

Le pape Benoît XVI a visité  la prison romaine de Rebibbia le 18 décembre dernier et a rencontré 300 des 1750 détenus pour leur exprimer « sa proximité personnelle et profonde » et rappeler au monde qu' « ils sont des personnes humaines qui méritent, malgré leur crime, d'être traitées avec respect et dignité. » Après son discours dont voici un court extrait, Benoît XVI a choisi le dialogue direct et public avec les détenus, répondant avec beaucoup de simplicité aux questions de sept d'entre eux. Nous publions ici la prière de Stefano qui a conclu l'entretien.


CC BY CxOxs

« Je voudrais pouvoir écouter les histoires personnelles de chacun, or cela ne m'est malheureusement pas possible », a commencé par déclarer le Saint Père, « mais je suis venu vous dire simplement que Dieu vous aime d'un amour infini, et que vous êtes toujours des fils de Dieu.»

Il a terminé son discours en montrant l'Enfant de Bethléem qui seul peut libérer de la prison intérieure. « La naissance du Seigneur Jésus nous rappelle la mission d’apporter le salut à tous les hommes, sans exclure personne… L'Enfant de Bethléem sera heureux lorsque tous les hommes reviendront à Dieu avec un cœur renouvelé. Demandons-lui dans le silence et dans la prière d’être tous libérés de la prison du péché, de la suffisance et de l’orgueil : chacun a en effet besoin de sortir de cette prison intérieure pour être vraiment libéré du mal, des angoisses et de la mort ; seul cet enfant couché dans la crèche est en mesure de donner à tous la plénitude de la libération ! »


"Prière de derrière les barreaux"

de Stefano


O Dieu, donne-moi le courage de t’appeler Père.


Tu sais que je n'arrive pas toujours à penser à toi avec l’attention que tu mérites.

Ce n'est pas que je t'ai oublié, même si je vis souvent loin de la lumière de ton visage.


Fais sentir ta présence, malgré tout, malgré mon péché, qu’il soit grand ou petit, secret ou public.


Donne-moi la paix intérieure, celle que toi seul sais donner.


Donne-moi la force d’être vrai, sincère; arrache de mon visage les masques qui obscurcissent la conscience que je vaux quelque chose uniquement parce que je suis ton fils.
Pardonne mes fautes et donne-moi aussi la possibilité de faire le bien.


Abrège mes nuits sans sommeil; donne-moi la grâce de la conversion du cœur.


Rappelle-toi, Père, de ceux qui sont à l’extérieur et qui m’aiment encore,
pour qu'en pensant à eux, je me souvienne que seul l’amour donne la vie,
tandis que la haine détruit et la rancœur transforme en enfer les longues et interminables journées.

Souviens-toi de moi, ô Dieu. Amen.

Voici le discours de Benoît XVI: Discours de Benoît XVI aux prisonniers de Rebibbia

Le pape a ensuite répondu aux questions.Texte intégral de l'échange: Dialogue de Noël de Benoît XVI avec des détenus à Rebibbia

 

Vous aimerez aussi
Les fondements de l’occident chez Soljenitsyne et Benoît XVI
La foi de Benoit XVI, témoignage de Peter Seewald
L’urgence d’approfondir le débat politique en (re)devenant raisonnable
Eloge de la conscience