Home > Société > Le monde des associations est-il en danger ?

Le monde des associations est-il en danger ?

La France compte aujourd’hui plus d’un million d’associations en activité et ce nombre ne cesse de s’accroître. Cette vitalité associative s’appuie sur plus de 13 millions de bénévoles qui consacrent chaque jour du temps pour animer les associations. Aujourd’hui, quatre associations sur cinq fonctionnent exclusivement avec des bénévoles. Mais, il ne faut pas non plus oublier les 1,6 million de salariés des associations (8% de l’emploi en France) qui, par leur professionnalisme, participent au développement associatif. 111 ans après la naissance des associations dites loi 1901, que peut-on dire aujourd’hui des associations et de leur viabilité ?

Une directrice de l’union départementale des associations familiales commente : « pour moi le plus grand enjeu des associations, c'est de pérenniser les  structures dans un contexte en crise et plus précisément maintenir les solidarités sans budgets suffisants et avec un individualisme croissant. Au cœur des associations il y a aussi la crise du bénévolat qui se vit parallèlement à la crise économique. Les pouvoirs publics ne reconnaissent pas le bénévolat et demandent une professionnalisation croissante tout en nous demandant de réduire les coûts. C’est un vrai défi d’accompagner les salariés et bénévoles dans un rapport de proximité, parce que ce qu'ils rencontrent au jour le jour est percutant et les bousculent et ils ont besoin d’être accompagner dans cela. »
 

Dans l’article 1 de la loi 1901,  il est dit que l’association a pour but de « mettre en commun  les connaissances ou les activités. » Est-ce toujours d’actualité ?

« Même si à première vue la place de l'humain parait  menacée au profit d’une actualité centrée sur le  profit et la rentabilité je pense réellement que l'avenir de l'humain deviendra demain ce qu'on en fait aujourd'hui. Je reste convaincue de l’importance de la transmission des savoirs et des valeurs, par l'apprentissage des "b.a.-ba" que les gens ont perdu. Je préfère par exemple  accompagner les gens pour leur apprendre à faire un gâteau plutôt que de leur offrir un plateau repas. »

 

Quel message auriez-vous envie de transmettre aux salariés du monde associatif ? :

« Jouons collectif, chacun à sa place est important! L'humain reste plus riche que tout et  le don de soi reste ce qu'on a de plus précieux à partager ! Aujourd’hui la tendance vise à normaliser les comportements : on enferme quelqu'un parce qu'il vit dans une cabane dans une forêt mais il meurt hospitalisé à cause du chagrin: l’humanité, me semble, est plus grande que cela : qui était gêné par le fait qu'il ne sorte pas régulièrement ses poubelles, à part ses voisins ? »

1 Commentaire

  1. Avatar
    miboubou

    Il est un danger que vous n'avez peut-etre pas imaginé : J'ai reçu en décembre  un redressement fiscal  pour les dons que j'ai faits à une quinzaine d'assos. cet avis des impôts en a sidéré plus d'un.  je vous donne une liste non exhaustive de certaines assos visées : CCFD, Radio ND, AED, FONDACIO ACTIVITES, POINTS-COEUR, OURSCAMPS, L'ENFANT DU LIBAN et d'autres un peu moins connus.J'ai embêté toutes ces assos pour leur demander leurs statuts, ce qui leur a pris un temps qu'elles auraient autant aimé passer à quelque chose de plus intelligent… il y a un mois, j'ai envoyé tous ces justificatifs aux impots… je n'ai toujours pas de réponse… en aurais-je une  ? peut-être en recevrai-je une le 1° avril  me disant que c'était une bonne blague ???