Home > Fioretti > Un insecte singulièrement pieux…

Un insecte singulièrement pieux…

de Petronila de Froment et Anne Beneteau     6 avril 2012
Culture – El Salvador – Temps de lecture : 2 mn

En cette période de carême, en Amérique Centrale, vous pouvez être saisi par un bruit déchirant. D’où provient-il ? La tradition parle de la plainte d’un insecte, quelle en est alors sa cause ? Au premier abord vous penseriez entendre plutôt une mobylette au démarrage, qui monte une côte : ta,ta,ta,ta,ta,ta,ta,taaatiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii….


© P. de Froment

Mais les Salvadoriens vous diront que ce sont les « chicharras », ces cigales du El Salvador, qui annoncent que la Semaine Sainte est proche. En effet, ce chant est interprété comme étant le pleur face aux souffrances du Christ. Selon cette métaphore pascale, les cigales se joindraient aux pleurs des saintes femmes lors de la montée du Christ au calvaire. La cigale étant l’insecte le plus sonore au monde, le pleur devient omniprésent toutes ces semaines : c’est un rappel vivant et parfois assourdissant du carême ! Ces pleurs sont accompagnés de larmes que vous sentirez très bien si vous passez sous un arbre où les « chicharras » s’abritent. Plus scientifiquement : ces charmants insectes évacuent sous forme d’urine, la sève des arbres qu’elles absorbent en permanence.

Si l’on regarde de plus près on observera que sa physionomie évoque aussi la Passion du Christ. Trois petits points rouges au sommet de leur tête rappellent les trois clous qui ont fixé le Christ en Croix. Ce sont des petits yeux complémentaires (les stemmates). 

Le plus étonnant est de voir comment les enfants sont fascinés par les chicharras, cherchant les centaines de mues restées accrochées aux arbres. En effet, après plusieurs années passées sous terre au stade de larve, la « chicharra » commence sa courte vie (un mois)  par muer.

Ainsi par cette comparaison, nous associons comme saint Paul toute la création qui gémit dans l'attente d'un Sauveur.

Vous aimerez aussi
Au coeur des inondations au Pérou
Pèlerinage à Rome des personnes de la rue : témoignage
Instrument de la Miséricorde de Dieu
Un artiste salvadorien : les yeux d’un enfant, le coeur d’un vieux paysan