Home > Sciences > Que cherchent-t-ils dans les étoiles ?

Que cherchent-t-ils dans les étoiles ?

Interview de Jean-Philippe Berger, astronome     17 avril 2012
Propos recueillis par Laurent Pavec, Temps de lecture : 3 min

Avec le projet titanesque du ELT (Extremely Large Telescope) dont le chantier devrait commencer prochainement, le Chili s’imposera toujours plus comme « l’eldorado de l’astronomie ». Avec le VLT (Very Large Telescope) de Paranal et la mise en service en octobre d’ALMA (Atacama Large Millimeter Array) ce pays possédait déjà les installations les plus modernes au monde. Pourquoi ces nouveaux projets ? Pourquoi sur ce territoire ?


© ESO/Y. Beletsky

Jean Philippe Berger astronome français, de l’institut d’astrophysique de Grenoble, détaché depuis 2 ans au Chili à l’ESO (European Southern Observatory) nous explique.

Pourquoi le Chili est une terre si propice à l’astronomie ?
L’atmosphère pour les astronomes est un  ennemi. C’est un facteur limitant car il perturbe et absorbe la lumière et en émet aussi ; il génère de la turbulence et, par le phénomène complexe de la réfraction atmosphérique, il déforme les images. Pour limiter ces effets, les astronomes installent leur site en altitude près de la mer. En effet en raison d’un phénomène météorologique particulier, ce sont des lieux pratiquement sans nuages. Le Chili, avec la cordillère des Andes à proximité du Pacifique, fournit ainsi une grande quantité de sites d’observation extraordinaires. Il est sans équivalent au monde.

Quels sont les principaux projets de cet « eldorado »?
Ils sont nombreux, mais pour n’évoquer que les principaux de l’ESO, il y a en premier lieu le VLT en fonction depuis 10 ans avec ces ses 4 principaux télescopes de 8 mètres. Il existe aussi le radio télescope ALMA, qui fonctionnera avec 64 antennes, pour étudier les ondes radio émises par les objets interstellaires parmi les plus froids. Ce chantier mobilise les grandes nations de l’astronomie : les Etats-Unis, l’Europe et le Japon. Il sera finalisé en 2013. Enfin, il faut évoquer le tout dernier projet : l’ELT qui a pour objectif un énorme télescope doté d’un miroir segmenté de 39 mètres. Il est doté du budget le plus élevé connu à ce jour : un milliard d’Euros.

Loading player…

Que cherchent les astronomes dans le ciel avec tous ces projets?
Il y a deux raisons à cette quête. La première est le désir de comprendre comment fonctionnent les objets de l’univers. Comment ils naissent, grandissent, se percutent et meurent. C’est notamment le cas pour cette énigme que sont les trous noirs…
Et puis il y a les questions captivantes, plus philosophiques, de la découverte éventuelle de la vie sur d’autres planètes – qui stimule la recherche des étoiles, celle de l’origine de tout l’univers, de sa création…
Pour ma part, j’ai toujours été fasciné par la naissance, la vie et la mort des civilisations, ainsi que par la question de leur possible existence en dehors de la terre. Aujourd’hui c’est véritablement le mot d’exploration humaine qui définit mon travail, c’est une recherche qui se vit par le biais de cette projection dans l’espace.

Le mot de la fin ?
« Le plus incompréhensible c’est que le monde soit compréhensible. » Albert Einstein.

Loading player…

Loading player…

Vous aimerez aussi
Aconcagua Summit : la rencontre des enthousiastes
La Sebastiana a 50 ans
Les « 33 », que sont-ils devenus ?
Mission STS-135: le dernier vol de la NASA ?

2 Commentaires

  1. Passionant!!
    A  quand un compte rendu générale des plus importantes découvertes récentes, en particulier à propos des nouvelles planêtes découvertes par dixaines?
    Quelles en sont les possibilitées de vie extraterrestres?
    Malheureusement, l'astronomie ne tient pas toujours la place qu'elle mérite dans les médias…
     
     

  2. thierry

    Très intéressant mais le mystère d'une (éventuelle) vie intelligente en dehors de la planète Terre reste entier.
    Comment  se positionne l'Eglise catholique face à cette éventualité ?
    Cordialemment.