Home > Sport > Roger Federer : au-delà du tennis

Roger Federer : au-delà du tennis

par Thibaud Trevissoi et Albane de Monts     10 juin 2012
Tennis, Temps de lecture : 3 mn

L'édition 2012 de Roland Garros a vu Roger Federer battre le double-record tenu par Jimmy Connors de victoires à Roland Garros (234) et de demi-finales en grand chelem (31). Au top de l'ATP depuis plus de dix ans, s'il est aujourd'hui troisième au classement, il reste le numéro un dans le cœur du public. Qu'est-ce qui fait donc la force et le charme de Rodgeur ?


©Thibaud Trevissoi

Alors que le tennis devient de plus en plus physique, en particulier sur des surfaces « lentes » comme la terre battue de Roland Garros, provoquant de plus en plus de blessures en série pour la plupart des champions, la pureté du style de Roger Federer semble l'avoir aidé à traverser les saisons sans manquer d'événements majeurs. Son revers légendaire mais aussi sa capacité d'adaptation à la surface, à l'adversaire, au climat ou à son état de fatigue ne l'enferme pas dans un style particulier mais lui donne un jeu très complet et varié. C'est ce qui lui permet de battre de nouveaux records alors même que la concurrence à la tête du classement se fait de plus en plus intense.

Ce jeu polyvalent fait aussi la joie de ses fans et des spectateurs souvent surpris par un coup aussi inattendu que techniquement parfait ! Roger joue par amour : par amour du tennis et pour le plaisir de son public. Le temps et l'attention qu'il accorde souvent aux journalistes ou à ses supporters en témoigne. Après 14 ans sur le circuit professionnel, Roger Federer ne semble toujours pas fatigué ou las de jouer. Pourtant le calendrier des tournois est rude, lui impose beaucoup de déplacements aux quatre coins du monde et ne lui accorde que peu de périodes de repos. Être au sommet de l'ATP pendant si longtemps ne relève pas simplement d'un talent hors norme mais d'une vraie passion, on pourrait parler de sa foi ou de sa confiance. Roger Federer aime jouer et il croit en son jeu. Il rappelle souvent lui-même que sur le court, il doute rarement, sachant au fond de lui qu'il peut gagner. Le dernier exemple en date est son quart de final face a Juan Martin Del Potro, qu'il gagne après avoir été mené 2 sets a 0.

Résumé du match :

Combien d'heures d’entraînement, de travail, de gouttes de sueur pour être ainsi capable de jouer sur toutes les surfaces et dans toutes les situations ? Et pourtant il donne l'impression de ne jamais « forcer » ! Il se donne avec une telle générosité qu'on ne voit plus l'effort mais la beauté et l'esthétisme de son jeu. Son attitude sur le cours est égale à son jeu : sereine, confiante et humble. Il reconnaît volontiers le talent de l'adversaire, il ne rechigne guère contre une décision de l'arbitre… Discret, il s'efface presque pour laisser parler l'art de la raquette.

Alors que Federer vient d'être éliminé en demi finale de Roland Garros par le numéro un mondial, Novak Djokovic, il va a présent retourner dans son "jardin", Wimbledon, tournoi qu'il a deja remporté six fois et où se dérouleront les épreuves de tennis des jeux olympiques de Londres fin juillet. Médaille d'or en double en 2008, Roger Federer tentra de remporter l'épreuve de simple. Malgre ses 74 tournois remportés dont 16 grands chelems, il ne lui manque à ce jour qu'un titre en coupe Davis et le titre olympique en simple…

Vous aimerez aussi
Enfin !
Twitter : Narcissisme ou Monachisme ?
L’art de vivre Vittoz
Le SIDA a 30 ans

1 Commentaire

  1. Anne Valérie

    Federer est un très bon joueur mais aussi et surtout un excellent adversaire. Que se soit quand il perd ou quand il gagne il a toujours une attitude positive vis à vis de son advesaire. Je me souviens de final qu'il a perdu et où il félicite le gagnant avec un réel respect. Et à l'inverse quand lui gagne, de valoriser le jeu du perdant. Une amitié et un grand respect le lie à Rafael Nadal (le numéro un) est très touchante. Leur esprit sportif à tous les deux rend les tournois actuels fair-play. Ce qui y prime, avant tout, est le jeu plus que des esclandres inutiles. Et en tant que suissessse, j'apprécie les valeurs qu'il transmet aux jeunes.