Home > Fioretti > La force du peuple salvadorien

La force du peuple salvadorien

De Thomas de Parscau, volontaire Points-Cœur au Salvador.

Jamais les Salvadoriens ne diront qu’ils vont mal et pourtant ils auraient des raisons de le dire. Mais non. C’est un aspect du Salvador qui me marque beaucoup. En Amérique Centrale, les Salvadoriens ont cette réputation de ne jamais rien laisser tomber et de toujours lutter, même s’ils sont submergés par les difficultés et la souffrance. Ils vont toujours de l’avant.


© Alexis Dupuy

Don Ricardo est le témoignage marquant de cette particularité salvadorienne. Récemment, sa femme niña Téré est décédée, rongée par une longue maladie. Nous étions là pour accompagner la famille dans les derniers moments de niña Téré. Le Point-Cœur entretient une belle et longue amitié avec cette famille très simple du quartier. Je suis allé à l’enterrement avec Victoria, une volontaire américaine en mission au Honduras et de passage au Salvador. Au milieu de tant de douleurs, don Ricardo gardait un cœur tout ouvert, tout disponible à nous. Il venait de perdre son épouse et pourtant il ne cessait d’interroger Victoria sur sa famille, son pays, sa mission. De plus, don Ricardo nous réitérait son désir de venir au Point-Cœur pour offrir des cours de dessins aux enfants. Je suis resté fasciné par tant de disponibilité dans un tel moment, malgré toute la douleur. La vie est ici souvent remplie de souffrances bien lourdes à porter, mais pourtant jamais les Salvadoriens ne se laisseront abattre. En vivant cela quotidiennement, en côtoyant des « don Ricardo » chaque jour, c’est une grande leçon qui m’est offerte et qui ne peut pas me laisser indifférent.

Vous aimerez aussi
Au coeur des inondations au Pérou
Pèlerinage à Rome des personnes de la rue : témoignage
Instrument de la Miséricorde de Dieu
Un artiste salvadorien : les yeux d’un enfant, le coeur d’un vieux paysan