Home > Fioretti > La simple présence auprès du peuple salvadorien

La simple présence auprès du peuple salvadorien

de Thomas de Parscau. 

Dans ce témoignage enregistré pour Radio Maria, Thomas parle de sa mission au Salvador en évoquant quelques-uns de ses amis.

 

Vous aimerez aussi
Points-Coeur : la situation des prêtres
Présence et gratitude (2) : le monde contemporain, la beauté et Points-Cœur
Moy-Moy, rest in peace !
25 ans du Points Cœur Sainte Monique de Dakar

2 Commentaires

  1. Bruno ANEL

    Merci de ce témoignage, Thomas. En vous écoutant, je revoyais le Point-Coeur de Simoës-Filho, au Brésil, où nous nous sommes rendus il y a une dizaine d'années quand notre fils Paul y était. Mêmes enfants qui viennent à vous, même visites dans les familles, les prisons ou les hôpitaux, même vie communautaire, même gaîté au sein même de quartiers pauvres, même présence "inutile" mais précieuse. Chaque Point-Coeur est un petit bout du royaume de Dieu qui s'édifie , dans le silence et l'amour . Je vous prends dans ma prière .

  2. gabrielle bonansea

    Et bien tout comme Mr Anel , ce témoignage m'a transporté moi aussi au Brésil où j'ai vécu la même expérience que thomas au sein de l'oeuvre Point-coeur et je revivais tous les instants de cette spontanéité des personnes et surtout des enfants qui viennent chercher de l'Amour tout simplement. Plus qu'une aide matérielle ( non négligeable bien sûr ) qui n'est pas dans notre possibilité puisque les missionnaires Points-coeur vivent de dons et de parrainages eux-même , c'est une aide de fraternité , de présence d'amour gratuit, être là au bon endroit et au bon moment pour réchauffer les coeurs et faire renaître l'espérance dans les coeurs blessés. Aidons donc ces missionnaires à vivre cette action de charité fraternelle par nos prières et nos parrainages financiers ou spirituels. Merci Thomas, merci radio Maria.