Home > Eglise > La liberté de Benoît XVI

12 février 2013
Temps de lecture 3 mn

En ce qui concerne l'annonce faite par Benoît XVI de sa renonciation au ministère pétrinien, don Julián Carrón, président de la Fraternité de Communion et Libération, a déclaré :

« Par ce geste, aussi impressionnant qu'imprévu, le Pape donne le témoignage d'une telle plénitude dans sa relation au Christ, que nous en sommes surpris : il suppose en effet un acte de liberté sans précédent, qui privilégie le bien de l'Eglise avant tout. Benoît XVI montre ainsi aux yeux de tous qu'il s'en remet totalement au mystérieux dessein d'un Autre.
Qui ne désirerait avoir une liberté semblable à la sienne ?

Le geste du Pape est un puissant appel à renoncer à toute sécurité humaine, confiant exclusivement dans la force de l'Esprit Saint, comme si Benoît XVI nous disait avec les mots de Saint Paul : "J'en suis sûr, Celui qui a commencé en vous cette œuvre excellente en poursuivra l'accomplissement jusqu'au Jour du Christ Jésus" (Ph 1, 6).

Par l'annonce du Pape, le Seigneur nous demande d'aller au-delà de toute apparence, dépassant l'enthousiasme humain avec lequel nous avions salué l'élection de Benoît XVI et avec lequel nous l'avons suivi pendant ces huit ans, reconnaissants pour chacune de ses paroles.

Avec le désir de vivre la même expérience d'identification au Christ qui a inspiré au Pape cet acte historique pour la vie de l'Eglise et du monde, accueillons nous aussi librement et remplis de stupeur cet extrême geste de paternité, réalisé par amour de ses enfants. Confions sa personne à la Vierge afin qu'il continue à être père et de donner sa vie pour l'œuvre d'un Autre, c'est-à-dire pour l'édification de l'Eglise de Dieu.

Unis à tous nos frères et avec Benoît XVI, nous demandons à l'Esprit du Christ qu'il assiste l'Eglise dans le choix d'un père qui pourra la guider à un moment historique si délicat et décisif. »

Vous aimerez aussi
Les fondements de l’occident chez Soljenitsyne et Benoît XVI
La foi de Benoit XVI, témoignage de Peter Seewald
L’urgence d’approfondir le débat politique en (re)devenant raisonnable
Eloge de la conscience

5 Commentaires

  1. Aude
    Aude

    Voici la très belle réaction d'un journaliste russe, suite à la décision du pape : http://arkhangelsky.livejournal.com/294059.html

    " Il est important  de savoir que ce n'est pas seulement la décision personnelle d'un homme âgé et malade (je m'en vais  parce que je ne peux plus rester), et mais l'acte responsable d'un vrai Pape (je m'en vais parce que pour l'Eglise sera difficile avec moi – dans la condition physique où je me trouve). Mais peut-être plus important encore, cet acte est associée à l'idée moderne de la vie, de la responsabilité et de la volonté libre;  l'antiquité ne voyait pas la force spirituelle dans le rejet d'un pouvoir à vie. Pour qu'un  tel acte soit possible, il a fallu une grande force de décision  – quelque chose de l'

    expérience de la modernité  confuse, hystérique dépassant le test de l'éternité. Et plus que tout, le lien avec  l'autorité comme instrument  que l'on peut transmettre avant qu'il vous tombe des mains.

    Les catholiques peuvent se sentir fiers d'un tel pape, et nous – un profond respect. "

  2. Bruno ANEL
    Bruno ANEL

    "Renoncer à toute sécurité humaine...":  Benoît XVI pose un geste prophétique qui nous interroge tous: ne ne sommes -nous pas un peu trop attachés à la personne de nos pasteurs, surtout en cette période d'hyper-médiatisation qui rend tout proche ce qui est lointain? Le pape s'en va;  mon curé est parti lui aussi, et pourtant on l'appelait "Père". Même s'ils sont des pères pour nous, les pasteurs passent et ne sont que des hommes, des "serviteurs quelconques" comme dit l'évangile. C'est au Christ qu'il faut s'attacher, et non à ses ministres si attachants soient-ils. En cette période de carême, c'est un beau sujet de méditation et de conversion.

  3. sathish

    It is very well to read. I am so happy. humanly speaking it is just, though i want him to continue till the end, it is better to go then to tell male. I understand his liberation.

      our pope spoke in itali, ii is not good tradiction "demission" in the droit canon it says "rénonce" I love the church i ask the vierge to lead us in truth.

     

  4. Nous savions qu'après le pontificat de Jean-Paul II, Benoît XVI aurait toutes les peines du monde à laisser dans l'histoire une empreinte aussi forte.

    C'est par un geste d'une remarquable audace et d'une immense humilité qu'il y parvient.

    Chapeau bas, Saint Père ! Nous vous portons dans nos prières.