Home > Fioretti > Show Unity à Salvador da Bahia

Unité des genres, des races, des religions, des voix.., tel fut le contexte du récital unissant les voix de Lu Santana, chanteuse populaire brésilienne et de Madeleine Frantzen, chanteuse lyrique suisse, accompagnées de la jeune pianiste Aline Falcão et du guitariste confirmé Carlos Augusto Andrade Galvão.


© Points-Cœur

Chacune avait d'abord choisi un répertoire dont les paroles, la musique et l'interprétation – avec Kurt Weill ou Jaupuri par exemple – nous emmenèrent dans l'expression de la souffrance et de l'espérance de leur peuple. Enfin, nos deux chanteuses et leurs musiciens ont uni leurs voix (soprano et contre basse) pour interpréter avec brio des œuvres mythiques de la musique populaire brésilienne comme "A garota de Ipanema" de Tom Jobim… Pour les artistes comme pour les spectateurs, ce fut une surprise inédite que cette audacieuse alchimie ; moment d'intense émotion au cours duquel la musique annihilait toute frontière pour laisser place à la Beauté, beauté née de cette communion profonde dans la diversité humaine.

« Comme les plus belles harmonies de la nature…
Une musique qui soit comme le son du vent sur les cordages des navires, augmentant graduellement de ton pour atteindre celui en lequel se créé une ligne droite ascendante vers l'infini. Une musique qui commence sans commencement et se termine sans fin… Une musique qui soit comme un point d'union de nombreuses voix à la recherche d'une harmonie nouvelle. » Vinicius de Moraes

Vous aimerez aussi
Au coeur des inondations au Pérou
Brésil : la réforme des dépenses publiques en question
Pèlerinage à Rome des personnes de la rue : témoignage
Instrument de la Miséricorde de Dieu