Home > Eglise > Le cri du Pape pour la Syrie

Isabel Rodelet   4 septembre 2013
Temps de lecture 2 mn

Samedi dernier, lors de la prière de l'Angelus, le Pape a lancé un émouvant appel pour la paix et en particulier pour la Syrie et le Moyen Orient.


CC BY-SA arkhangellohim

"Chers frères et sœurs, je voudrais me faire aujourd’hui l’interprète du cri qui monte de toutes les parties de la terre, de tous les peuples, du cœur de chacun, de l’unique grande famille qu’est l’humanité, avec une angoisse croissante : c’est le cri de la paix ! Et le cri qui dit avec force : nous voulons un monde de paix, nous voulons être des hommes et des femmes de paix, nous voulons que dans notre société déchirée par les divisions et les conflits, explose la paix ; plus jamais la guerre ! Plus jamais la guerre ! La paix est un don éminemment précieux, qui doit être promu et préservé."

Il invite "tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté", les "hommes et femmes de chaque Religion" à s'engager pour cette paix. En ce sens, il demande une journée de jeûne et de prière le 7 septembre prochain. Nous sommes tous invités à répondre positivement à cet appel qui nous permet de poser un geste concret pour la paix.

Le Grand Mufti de Syrie et chef spirituel de l'islam sunnite dans ce pays, a manifesté son désir de se joindre à la veillée organisée à cette occasion Place Saint Pierre. "Tous perçoivent que le pape est un père qui a à cœur l’avenir du peuple syrien dans son ensemble et veut protéger la société de ce pays, dans toutes ses diverses composantes, afin qu’elle ne soit pas détruite par des divisions religieuses et par le radicalisme", a-t-il affirmé.

Quelques signes d'espérance pointent déjà : dans le magazine allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten notamment, on peut lire en effet que l'armée américaine refuserait d'appliquer le plan d'attaque contre la Syrie.

Message du Pape lors de l'Angelus du 1er septembre
Brève de Radio Vaticana sur la réponse du Grand Mufti à l'appel du Pape
Lien du Deutsche Wirtschafts Nachrichten
 

Vous aimerez aussi
La compassion à la lumière de l’art
En Syrie, les pierres crieront
Schmemann : La prière de Carême de Saint Ephrem le Syrien
« L’art c’est l’espérance et l’affection qui parfume les douleurs des hommes »