Home > Littérature > Quatre petits bouts de pain : des ténèbres à la joie

Quatre petits bouts de pain : des ténèbres à la joie

de Bruno Blaise  

Magda Hollander-Lafon est née en Hongrie en 1928. Rescapée de la Shoah, elle est recueillie en Belgique à son retour des camps. Elle devient psychologue pour enfants, rencontre à cette époque la foi chrétienne et se définit aujourd’hui comme juive baptisée. Elle intervient auprès des jeunes pour témoigner, mais aussi parfois pour les accompagner intérieurement. Quatre petits bouts de pain est une très belle leçon de vie. Ce livre n'est pas un témoignage sur la Shoah, mais une méditation sur la vie qui nous rappelle Hélie de Saint-Marc dans Toute une vie.

A seize ans, Magda Hollander-Lafon a été plongée dans un monde de ténèbres : juive hongroise, elle a été déportée à Auschwitz-Birkenau en 1944 avec sa famille, qui y a péri. Arrachées à cette expérience de la mort, ces pages sont nées d'une longue traversée tissée de renaissances. La première fut le don de quatre petits bouts de pain offerts à l'adolescente par une mourante dans le camp.

L'homme est capable du pire, mais c'est au meilleur qu'appelle Magda Hollander-Lafon, c'est-à-dire à la joie. Une joie spirituelle ravie à la désespérance, volée à l'enfer qui a failli l'engloutir, nourrie par une vie de foi et de rencontres d'âme à âme. Une joie dont elle partage ici toute la fécondité et qui resplendit en un vibrant appel à devenir créateur de sa vie.

"La vie m’a appris à vivre chaque instant comme s’il était le dernier.
Je me laisse recevoir par l’instant présent.
Chaque présence m’offre un moment unique.
Sa beauté m’apaise ; de là, j’entends ce que Tu ne dis pas.
La joie de vivre, c’est le ciel sur la terre."