Home > Musique, Danse > Evan Shinners : la passion et la joie !

Evan Shinners : la passion et la joie !

Evan Shinners est un pianiste diplômé de la meilleure école de musique des Etats-Unis, la Juilliard Art School (NYC). Il a joué au MOMA (Musée d’art moderne de New York) et a aussi été invité à la Maison Blanche pour jouer devant le président Obama et sa famille. Evan est amoureux de Bach et a sorti trois albums de ses œuvres. Il a aussi fondé un groupe de pop-rock, « the Shining Charles ». En avril, Evan a fait une tournée européenne  : il a joué à Naples, Procida, Milan et Paris.

Sa façon de jouer Bach est très moderne. Evan incarne l’alliance entre la tradition et ce que la modernité a de vivant et de surprenant. Comme si notre Américain de talent avait l'art de rendre de nouveau accessible la musique classique au Vieux Continent…

Evan cherche la vérité dans la musique. Il sacrifie tout pour cette recherche parce qu’elle donne un sens à sa vie et qu’elle apporte une consolation à ceux qui l’écoutent et le regardent. Comme si notre chercheur insatiable avait l'art d'offrir sur un plateau à nos âmes agitées qui ne prennent pas le temps de s'arrêter, le fruit de sa contemplation, de sa prière, de son travail. Il offre ainsi une goutte d'espérance au milieu de ces temps agités.

"Contemplant la scène, le public s’interroge… Il se prépare à écouter, assoiffé de beauté. Evan Shinners, pianiste américain, ami de Points-Cœur, ami de Bach aussi, s’apprête à entrer. Silencieux, le piano attend son partenaire : il est des concerts pendant lesquels la grâce opère avant même que le soliste ait pénétré sur scène…

Lorsqu’il entre enfin, concentré, donnant à la scène tout son relief, les visages s’éclairent. Avec une attitude pleine de passion, simple et libre, Evan glisse quelques mots d’introduction à son public avant de se lancer dans la musique. Il se lance pleinement, corps et âme, dans son art. Le son jaillit de ses mains pour occuper l’espace : il se diffuse. Loin de se succéder simplement, les notes communiquent entre elles. Les œuvres de Bach n’ont pas d’âge, et Evan les interprète comme personne : en intermédiaire entre le créateur et les créatures, en chercheur de vérité, en artiste porté par son art, il émerveille son public. Les visages s’illuminent, les consciences s’animent : invisible, mais sonore, l’art musical nous rappelle combien le mystère est riche. Combien les âmes sont faites pour être nourries…

Alternant compositions personnelles et œuvres pour clavier de Bach, Evan partage son talent « crescendo ». Au fil des minutes, il entre en communion avec son public : l’harmonie fait son œuvre. De Bach, dont la musique est une prière, il a été dit que « S’il y a quelqu’un qui doit tout à Bach, c’est Dieu ! » Cette ironie fait sourire mais nous rappelle que les chercheurs de Dieu, à l’instar de Bach et Evan, témoignent de son existence. Le public ne s’y trompe pas : quelques yeux se ferment, en appelant à l’autre réalité, happés par cette part de ciel. Quelle joie que ce concert ! Evan, par son exceptionnelle générosité, joue une musique dont le silence qui y succède résonne encore…

Puis la musique cesse, laissant place à une autre musique : celle des applaudissements, celle de la joie profonde. Les visages quittent la salle, apaisés, portant la grâce de l’émerveillement. Les commentaires fusent de tous côtés : « Il est extraordinaire cet Evan ! » ou encore « C’était incroyable ! ». Modèle d’humilité et de simplicité, Evan brille par une discrète présence. Ce soir, fruit d'une passion vécue, incarnée, sa musique a rapproché les âmes du Père… Merci Evan, et gloire à Dieu !" (Bérangère Séverac, à propos du concert donné à Paris)

Raphaël Gaudriot et Bérengère Séverac 

 

Site d'Evan Shinners : http://evanshinners.com

A lire également :
Evan is bach… la tournée d'Evan Shinners en France
Faire de sa vie un art

 

Vous aimerez aussi
Au coeur des inondations au Pérou
Pèlerinage à Rome des personnes de la rue : témoignage
Instrument de la Miséricorde de Dieu
Brésil : une église du XVIIIème siècle restaurée par les villageois