Home > Spiritualité > Le Cantique des Cantiques par les Cahiers Libres : une insurrection de l’amour

Le Cantique des Cantiques par les Cahiers Libres : une insurrection de l’amour

Le samedi 28 mars prochain, veille des Rameaux, les Cahiers Libres proposent une lecture publique du Cantique des Cantiques au Parloir Chrétien (Paris 6ème). Rencontre avec Joseph Gynt, l'un des organisateurs de l'évènement. 
 
Zacharie et Elizabeth par FX de Boissoudy
 

Joseph, qu'est-ce qui a été à l'origine de cette proposition ?

Lorsque nous nous sommes lancés dans l'aventure web des Cahiers libres, en octobre 2013, nous ne voulions pas nous contenter d'une présence sur Internet. Nous avons commencé à organiser des soirées rencontres entre les lecteurs du blog et les contributeurs. Une manière d'incarner notre travail. Lors du Carême 2014, nous avons souhaité leur donner une dimension plus spirituelle en proposant de découvrir un texte de Charles Péguy, l'un de nos inspirateurs, sur la Passion du Christ (tiré du Mystère de la charité de Jeanne d'Arc). C'était une très belle manière d'entrer en Semaine Sainte ! Nous récidivons cette année avec une adaptation poétique du Cantique des cantiques, réalisée par Jean-Marc Bot. Sur une idée originale du philosophe et poète de l'équipe, Benoit, grand fan de ce texte biblique. Nous y voyons une autre manière de monter vers Pâques, en nous concentrant cette fois-ci non pas sur le mystère de la Croix, mais sur celui du lien amoureux qui unit Dieu à son Eglise.

Cela s'inscrit dans le cadre du Printemps des poètes dont le thème est "l'insurrection poétique"… Contre-courant, ironie ou accomplissement secret ? 

Plutôt un joli concours de circonstance ! Si notre démarche est spirituelle, elle n'en est pas moins poétique et a donc trouvé sa place dans le programme du Printemps des poètes. Et à bien y réfléchir, à une époque où l'on voudrait faire rimer religieux avec obscurantisme, il y a quelque chose de réellement insurrectionnel à déclamer un dialogue amoureux avec Dieu ! Le Cantique des cantiques, hier comme aujourd'hui, révolutionne notre rapport au divin. Il appelle à une insurrection des coeurs, à un printemps de la foi.

Ce rendez-vous unira la poésie biblique à la musique ainsi qu'aux toiles de FX de Boissoudy. Pourquoi cette union ?

La voix porte la poésie. La musique vient souligner l'intensité des vers. Le peintre vient donner corps à tout ce flot d'émotions ! Ce sont autant de portes d'entrée pour approfondir le mystère du Cantique des cantiques, pour en percevoir les multiples facettes. Nous serons ainsi trois lecteurs, accompagnés de guitares, flûte et cajón. Et FX de Boissoudy nous fait l'honneur de venir exposer trois de ses toiles sur ce thème. Il offre là une manière originale de méditer les textes bibliques, ainsi qu'une nouvelle dimension artistique à nos soirées. Croiser les disciplines est aussi un moyen de sortir des cadres, ce qui nous plaît bien…
 

C'est en quelque sorte la mission des Cahiers Libres qui s'exprime ainsi ? Peux-tu en parler ?

Au fil de nos publications quotidiennes comme de nos soirées, nous nous efforçons de sortir des idées préconçues, des positions de principe et du jeu des étiquettes pour poser un regard chrétien sur le monde. En cela, nos Cahiers se placent dans la droite ligne de Terre de Compassion ! Nous en avons même fait notre devise : "dans le monde sans en être". Une ambition un peu folle dans l'univers du web, qui n'est finalement que le reflet de cette liberté et cette espérance que nous offre notre condition de catholiques. C'est un peu notre insurrection à nous, dans un univers dicté par les réactions militantes à l'emporte-pièce.

 

Infos pratiques 

Inscriptions :  http://doodle.com/dde2npz859qzdf2a

Adresse: Le Parloir du Colombier, 9 rue du Vieux Colombier, 75006 Paris (Métro Saint-Sulpice)

Annonce sur Les Cahiers Libres.

 

Autres articles de Joseph Gynt sur TdC :

Vous aimerez aussi
FX de Boissoudy : « J’ai lentement assumé le fait que mon travail puisse être appelé art sacré »