Home > Politique > Abstentionnistes et indécis, que faire ?

Abstentionnistes et indécis, que faire ?

A quelques jours de l'élection présidentielle, un grand nombre d'inscrits ne savent pas s'ils vont aller voter. Le youtubeur Kriss Papillon offre un exemple de jugement personnel qui aboutit sur une décision. Elle peut sûrement inciter un certain nombre d'indécis à en faire autant.

Entre messianisme présidentiel à la française et désespoir abstentionniste, il y a une manière d'engager sa responsabilité de manière équilibrée et satisfaisante. Par exemple, une personne organisait récemment un dîner chez elle en prenant soin de n'inviter que des indécis. Objectif de la soirée : étudier de manière dépassionnée les candidatures en écoutant des personnes sensées.

Poser un jugement, ce n'est pas prétendre faire le tour de la question, ni parvenir à contrôler le futur. Il s'agit d'un acte de discernement : s'assurer de bien poser les problèmes, d'étudier les propositions et de choisir en conscience en ne se déterminant pour le moindre mal que si l'on ne voit aucune autre perspective. 

En cela, l'intervention du youtubeur Kriss Papillon est exemplaire. Connu pour ses vidéos déjantées et parfois profondes, il représente une jeunesse qui souhaite regarder les choses en face : "Abstention, bien qu'un vrai positionnement politique, est-ce une bonne solution ? Je ne pense pas détenir LA vérité, mais c'est tout du moins ou en est ma réflexion, si jamais ça peut faire avancer la votre…". Il a d'ailleurs pris soin de démonétiser sa vidéo afin de ne pas profiter financièrement d'un éventuel buzz et pour préserver le caractère sincère de sa démarche.

En publiant cette vidéo nous ne prétendons pas influencer les lecteurs, mais donner un exemple de jugement et de décision en politique.

Vous aimerez aussi
Affaire Théo : la France à besoin d’être écoutée
Élections européennes : Non à l’argent qui gouverne au lieu de servir
L’UPR, une encourageante anomalie politique

1 Commentaire

  1. Bruno ANEL
    Bruno ANEL

    Il éxiste d'autres façons d'élire un président . En Lituanie, par exemple, les électeurs mettent une note de zéro à vingt à chacun des candidats en lice. On additionne les notes de chacun d'entre eux et celui qui a le meilleur total est élu. Ce système ingénieux permet aux indécis de mettre, par exemple , la même note à deux candidats entre lesquels ils hésitent . On peut, à la limite, mettre la même note à tous les candidats. Cela permet de diminuer l'abstention.