Home > Musique, Danse > Silence en musique en plein cœur de Buenos Aires

Silence en musique en plein cœur de Buenos Aires

Récemment, deux géants argentins de la musique, Martha Argerich et Daniel Barenboim, ont offert un duo de piano gratuit en plein air sur la place du fameux Théâtre Colon pour la première fois.

Le show de l’année très attendu a rassemblé plus de 10.000 personnes sur la place bondée, bloquant la grande avenue du 9 Juillet.

Dés leur entrée sur scène, le public était introduit dans la complicité entre les deux maîtres. Leurs doigts volaient sur leur piano et se répondaient comme une conversation amicale. Un simple regard, une simple note, et l’autre comprenait son langage, son ton et le suivait, témoignant aussi d’une grande tendresse, d’une passion commune et d’un immense respect pour l’expression de l’autre.

Après le concert, les extras. Gentleman, Barenboim semblait céder à tous les désirs de Martha, et annonçait au public le cadeau qu’il voulait leur faire. Celui-ci très réceptif, répondait par des : « Oh ! », et des « ah ! » de contentement.

La multitude était composée de personnes de tous genres et de tout âge, des familles avec enfants, des jeunes, des personnes âgées, incultes ou connaisseurs de musique, tous se sont laissés prendre par leur musique et le silence était tellement impressionnant que la légère vibration d’un drone qui survola un moment la foule dérangea la contemplation musicale ; tellement plein que Barenboim le remarqua et en félicita le public.

La magie de la musique et de leur tendresse avait enveloppé tout un chacun.

« L’homme s’est fatigué du son en conséquence de son abus. Le son parait augmenter en quantité chaque jour, en conséquence tous les enchantements de la musique paraissent toujours moins intenses et la magie qu’elle exerce dans le cœur de l’homme diminue. Il y a  trop de musique dans le monde, raffinée et grossière, classique et populaire. Seul le silence pourrait rendre au son sa puissance, un grand silence gardé pour tous ceux qui ont besoin de la musique. » Gianandrea Gavazzeni.

 

Vous aimerez aussi
Urbanisation et idéologie
Argerich et Barenboïm à Buenos Aires : l’évènement musical de l’année !
Evan Shinners : la passion et la joie !
Music is…God!