Home > Politique > Opération Résilience

Terre de Compassion se fait le relais d’un entretien avec le colonel Christophe Bizien, chef de la cellule de crise « Opération Résilience » en France. Entretien posté sur Youtube. « Ne pas insulter l’avenir », une belle maxime de gestion de crise…

Photo: wikipedia

 

L’opération résilience en quelques mots ?

Opération Résilience est une opération de soutien à l’effort de la nation : concrètement, c’est apporter une aide aux populations de métropole et d’outre-mer et appuyer les acteurs et autorités françaises dans le cadre de cette crise inédite.

Résilience : c’est un nom qui n’est pas sans signification profonde, car c’est une opération qui va s’inscrire dans un temps long. Le but est de faire preuve de persévérance, de patience et d’endurance pour affronter les défis que pose cette crise aujourd’hui et dans les mois à venir.

Quels sont les militaires engagés dans cette opération ?

Ce sont les militaires des 3 armées = Terre, Mer, Air mais aussi les pompiers militaires et les militaires de la sécurité civile. C’est une Opération qui évolue en permanence et qui sollicite de la part des militaires mobilité, flexibilité, adaptation aux sollicitations préfectorales.

Les trois piliers de l’opération Opération Résilience :

  • sanitaire : transferts de patients, réanimation dans les hôpitaux militaires
  • logistique : transport de matériel médicaux et sanitaires
  • protection : de sites sensibles (stockages de médicaments, masques), d’hôpitaux et pharmacies, protection des patients évacués dans les gares 
Différence entre opération Sentinelle et Résilience ? 

Ce sont deux opérations très distinctes : 

L’Opération Sentinelle : c’est une opération contre le terrorisme militarisé, de groupes terroristes (comme ceux des attentats du Bataclan) . C’est une opération de combat dont le but est de protéger la population française contre ceux qui veulent la nuire et lui infliger des pertes, des morts et des blessés

L’Opération Résilience : c’est une opération de soutien à la population et aux autorités civiles dans le cadre de la crise sanitaire. Il y a une différence dans la finalité portée dans ces deux opérations.

Les armées ne font pas du maintien de l’ordre ni dans l’opération Sentinelle ni dans l’opération Résilience (c’est du ressort des forces de sécurité intérieures)

Les atouts de l’armée dans cette crise ?

Renforcer l’échelon civil en apportant les compétences militaires en planification et logistique.

Les militaires ont un savoir-faire très développé en logistique, complexe en situation de crise, dégradée comme actuellement.

La force des militaires : ne pas se focaliser sur l’instant présent mais toujours avoir avoir cet impératif de planification, d’anticipation, car il ne faut pas insulter l’avenir, ne pas épuiser ses forces, voir le plus loin possible.

Autre qualité : travailler en transverse, en inter-services. Les militaires apportent cette vision élargie pour avoir de la hauteur de vue face aux problèmes complexes posés dans différences structures civiles.

 

 L’entretien intégral « [Résilience] Chef de la cellule de crise de l’opération Résilience: entretien avec le colonel Bizien »

Vous aimerez aussi
Pandémie – la liberté intime n’est jamais perdue.
Hommage à l’artiste Christo
Jeanne d’Arc, « révolution temporelle pour le Salut éternel » ( II )
Jeanne d’Arc, « révolution temporelle pour le Salut éternel » ( I )