Home > Mode, Photo > Entrevoir les mystères du ciel : entre étonnement et crainte

Entrevoir les mystères du ciel : entre étonnement et crainte

« L’étonnement et la crainte doivent toujours se mêler à la reconnaissance que suscite en nous la révélation de la miséricorde divine.
En outre, le fait que Dieu tout-puissant nous ait suffisamment dévoilé sa haute providence pour nous inspirer ces sentiments sacrés de révérence est pour nous une raison supplémentaire de reconnaissance.
S’il nous avait simplement dit qu’il nous pardonnait, nous aurions déjà des raisons surabondantes de le bénir et de le louer ; mais en nous dévoilant, en quelque sorte, ses moyens, en daignant nous dire ce qui ne peut être complètement dit, en condescendant à abaisser les choses célestes jusqu’au langage défaillant, balbutiant des humains, il a accru notre gratitude, tout en la nuançant de crainte.
Car avec les anges il nous est permis d’entrevoir les mystères du ciel et de « nous réjouir avec tremblements ».
Il s’ensuit que, loin de considérer les vérités de l’Évangile comme un fardeau parce qu’elles dépassent notre entendement,
nous les accueillerons avec exultation et d’avance notre cœur tressaillira d’allégresse à leur approche, pour cette raison même qu’elles nous dépassent »

 

Cardinal Newman, Sermons Paroissiaux II-18, Des mystères dans la religion

 

Photo : Point-cœur Sénégal

Vous aimerez aussi
Des affinités dans la vocation à être homme ( III )
Le culte en temps d’épreuves – Lettre du Cardinal Sarah ( II )
Dialogue de l’Ombre et de la Lumière
Un Dieu fragile est remis entre nos mains