Home > Fioretti > Pâques, ce n’est pas si difficile à expliquer !

Pâques, ce n’est pas si difficile à expliquer !

« Je me disais qu’en fait, Pâques, ce n’est pas si difficile à expliquer. Et puis j’ai essayé d’écrire tout cela, et je me suis cassé la tête à harmoniser de belles lignes… avant de m’apercevoir que peut-être c’était impossible !

Ce qui fait que j’ai pu vivre ce temps comme une Rencontre, c’est d’abord avant tout parce que je retrouvais un peu de l’Evangile dans notre petite vie.

Jésus, seul au jardin des Oliviers, abandonné par ses amis, incompris, rejeté… Ces hommes du pavillon psychiatrique ne nous parlent-ils pas de ce Jésus-là ?

Ce geste gratuit de Jésus qui s’offre, ce don si fort… ne l’ai-je pas vu dans le dévouement des mamans du quartier, dans un geste d’amour d’un de mes frères de communauté ?

Alors, vous raconter tout cela… je ne peux pas… il faut essayer de le vivre. Cela paraît un peu bête,  mais pour ressusciter, il faut mourir un peu ! »

 

Antoine Rigalleau, Santa Fe, mai 2004

Vous aimerez aussi
Fête des 20 ans du Points-Cœur au Honduras, sous la bénédiction du Cardinal
Pavel Florensky : science, création et amour trinitaire (I)
Argentine, hommage à un maître et ami
Points-Cœur de Grèce : « Les miracles véritables, qu’ils font peu de bruit ! »