Home > Société > Solidarité… en réseau

de Mariana Canteros          20 juillet 2011

Alors que la nature semble ne pas laisser de répit au peuple argentin avec des températures inhabituelles au-dessous de zéro et les cendres du volcan chilien Puyehue continuent à causer des pertes chiffrées à plusieurs millions, nous sommes surpris par le grand mouvement de solidarité suscité par ces événements.

© Red solidaria

Pour faire face à cette réalité, tout un réseau d’actions solidaires s’est peu à peu développé, bien connu des médias. Les actions pèsent en effet bien plus que les mots !

Il n'y pas une paroisse de Buenos Aires qui ne propose “une nuit de la charité” où des jeunes – et moins jeunes – parcourent la rue pour offrir quelque chose de chaud aux sans-abris, prendre du temps pour parler avec eux, leur donner les vêtements dont ils ont besoin, leur communiquer des adresses utiles, etc. Il n’est pas nécessaire de s'inscrire en avance, d’établir un programme impeccable : il y a seulement un appel lancé avec l'heure et le lieu du rendez-vous et les volontaires ne font jamais défaut.

Parmi ces nombreuses initiatives existe Red Solidaria[1], née en 1995 à l'initiative de Juan Carr, comme réponse à la nécessité de créer un mécanisme qui puisse venir en aide aux nombreux besoins du peuple argentin. La Red fait le lien entre les personnes ayant un besoin précis et ceux qui peuvent y répondre : un simple numéro de téléphone (dont plus de 50% des appels sont des offres d’aide) et une adresse email où, si l’on écrit, on peut être sûr de recevoir une réponse.

Aujourd'hui 44165 personnes suivent leurs propositions sur Facebook et ne se contentent pas seulement de les lire. Il existe plus de 70 réseaux solidaires partout dans le pays.

Les tournées de nuit, par exemple, commencèrent en 2009 : deux personnes sortaient alors une fois par semaine dans les rues de la capitale argentine. Deux ans après ce sont 800 volontaires de Red Solidaria qui arpentent quotidiennement les rues.

© Red solidaria

Ce qui surprend est que ces initiatives sont toutes simples : des appels lancés par Internet pour courir un marathon, donner de son temps pour conduire un camion, tricoter des couvertures, répondre au téléphone, etc. et les réponses reçues sont sans proportion. Un vrai réseau de solidarité se tisse partout en Argentine.

Face à une réalité parfois difficile, l’homme peut ainsi révéler le meilleur de lui-même en se mettant en mouvement pour ne pas subir les événements ni attendre une réponse venant de l’extérieur, mais au contraire en engageant sa propre personne. Toutes ces initiatives démontrant une foi profonde en l’homme sont une grande source d’espérance pour l'Argentine.

 


[1] Red Solidaria

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi
A propos du film « L’abri »
La gratuité, élément nécessaire d’une société marchande ?
Le covoiturage ou le sens de la gratuité
Felipe Cubillos : une audace impertinente