Home > Sport > Une grande figure de compassion : père Joseph Wresinski

Une grande figure de compassion : père Joseph Wresinski

A l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, la chaîne de télévision française Fr3 a diffusé un téléfilm dans lequel l’acteur Jacques Weber interprète le rôle du  Père Joseph Wresinski (1917-1988) , fondateur du mouvement Aide à toute détresse, promoteur de l’expression « Quart-Monde » et initiateur le la journée mondiale reconnue par l’ONU.

Jacques Weber au milieu de comédiens amateurs (photo Gilles Gustine-FTV)

La misère, Joseph Wresinski la connaissait de l’intérieur : fils d’un père polonais et d’une mère espagnole , il grandit dans un foyer très pauvre à Angers. D’abord ouvrier, membre de la JOC, il entre au petit séminaire à dix-sept ans et il est ordonné prêtre en 1946. Après avoir été vicaire dans différentes paroisses rurales du diocèse de Soissons, il est envoyé en 1956 dans un camp où sont rassemblées deux cents cinquante familles de sans-logis à Noisy-le-Grand, en région parisienne. « Ce jour-là, je suis entré dans le malheur [1] », dira-t-il. "J’ai été hanté par l’idée que jamais ces familles ne sortiraient de la misère aussi longtemps qu’elles ne seraient pas accueillies dans leur ensemble, en tant que peuple, là où débattaient les autres hommes. Je me suis promis que si je restais, je ferais en sorte que ces familles puissent gravir les marches du Vatican, de l’Elysée, de l’ONU…Ce n’est pas tellement de nourriture, de vêtements qu’avaient besoin tous ces gens, mais de dignité, de ne plus dépendre du bon vouloir des autres. » Avec eux, il bâtira une chapelle, un jardin d’enfant, une laverie, un atelier pour les jeunes et les adultes, un salon d’esthétique pour les femmes, des logements. Il se méfie de la charité qui entretient la misère : cette dernière  « est l’œuvre des hommes, seuls les hommes peuvent la détruire. »

Avec l’aide de Geneviève de Gaulle, nièce du général, il crée le mouvement ADT-Quart Monde : des hommes et des femmes de tous horizons le rejoignent peu à peu. Certains, venant de nombreux pays, choisissent d’engager leur avenir avec les plus pauvres. Ainsi naît le volontariat permanent du Mouvement ATD Quart Monde. Nommé membre du Conseil économique et social en 1977, il présente en 1987 le rapport "Grande pauvreté et précarité économique et sociale" qui sera à l’origine de la création du revenu minimum d’insertion (RMI) par Michel Rocard. Le 17 octobre de la même année, cent mille personnes se rassemblent à son appel sur la place du Trocadéro pour la première journée mondiale du refus de la misère, reconnue par l’ONU et fixée à cette date. Il meurt en 1988, son œuvre accomplie. Parce qu’il était issu lui-même de la grande pauvreté, le père Joseph savait ce que c’est que d’être humilié. Il puisait sa force dans la contemplation de Jésus, qu'il reconnaissait pauvre parmi les pauvres, révélant la nature même du Père. Son procès de béatification a été introduit par l’archevêché de Paris.

L’originalité du film de Caroline Glorion, diffusé sur FR3 la veille du 17 octobre, est d’avoir été tourné avec une cinquantaine  de comédiens amateurs issus du Quart-Monde, aux côtés d’acteurs professionnels (Jacques Weber, Anouck Grinberg,).  Cette particularité donne au film un accent de vérité, sensible par exemple lorsque les femmes parlent de leur vie affective au cours d’une réunion autour du Père Joseph : « J’ai eu du mal à tenir le coup » lors du tournage de cette scène, raconte Weber. « Nous avons partagé de beaux moments, comme ce match de rugby improvisé, où mes 125 kg ont été sauvagement plaqués par une solide bonne femme. C’est ça, ce film. De la joie. Dans ma carrière, s’il y a un film dont je suis fier, c’est celui-ci », dit-il encore. L’acteur campe un Père Joseph tout à fait crédible au dire de ceux qui l’ont connu, avec sa force de caractère et sa fragilité :  « Ce film m’a fichu une claque, j’espère que le public nous suivra ».


[1] Source : site ADT-Quart Monde international

 

Vous aimerez aussi
Merah, la violence comme exutoire de la haine de soi et des autres ?
Foi chrétienne et compassion
Salut, Lieutenant !

1 Commentaire

  1. Avatar
    Sylvie

    J'étais devant ma TV lorsqu'à passé le film (oui en Suisse romande on reçoit aussi des chaînes françaises…).
    J'ai apprécié de decouvrir l'action du Père Joseph Wresinski et de suivre le débat qui a suivi.
    Un moment durant la soirée, j'ai pensé : "Ca pourrait être un sujet d'article pour le blog" Ma pensée n'était pas mauvaise…