Home > Style de vie > Recette : un été pimenté

Cet été, pourquoi ne pas ensoleiller votre table par une entrée savoureuse jaillie des Andes ? La papa a la huancaina, ou pomme de terre à la mode de Huancayo, est un plat typiquement péruvien, très apprécié au pays des lamas. A base de piment orange, c’est un plat coloré et doux, qui sera apprécié de tous les palais. Il consiste en une crème onctueuse versée sur un lit de pommes de terre coupées en tranches et reposant sur un lit de laitue, et décoré d’un demi-œuf et d’une olive. C’est facile, rapide, et délicieux !

Pour 4 personnes :

– 4 piments de type marocain

– 200 gr de fromage frais, type feta

– 1/2 tasse de lait concentré non sucré

– 2 cuillerées à soupe d’huile

– sel

– poivre

– 2 gousses d’ail et ½ oignon

– le jus d’un citron (de préférence un citron vert)

Préparation

Faire revenir les oignons et l’ail à la poêle. Couper les piments en deux, dans le sens de la longueur. A l’aide d’une petite cuillère, retirer toutes les semences et les veines. Plonger les piments dans l’eau bouillante, avec une petite cuillère de sucre. (Cette précaution leur enlève tout leur piquant)*


piment péruvien ou ají amarillo

Passer au mixer les piments, l’oignon, le fromage, le lait concentré, l’huile et le jus de citron. Saler et poivrer. La crème obtenue doit être moyennement ferme, et se verser facilement. Si elle est trop liquide, ajouter quelques gâteaux apéritif (type Tuc) et  repasser au mixer.

Présentation

Puis disposer dans chaque assiette quelques feuilles de laitues, sur lesquelles on posera deux à trois tranches de pommes de terre cuites à l’eau. On versera le mélange jusqu’à couvrir ces dernières, et on le décorera avec un demi-œuf dur et une olive noire. C’est prêt !

*Astuce de cuisine : Il peut être bon d’utiliser un gant léger ou un petit sac en plastique pour maintenir le piment lorsque vous le coupez.

Un peu d’histoire…

La papa a la huancaina apparaît dans la culture péruvienne au XIXe siècle, lors de la construction du Chemin de Fer central reliant Lima à Huancayo (3200m), ligne ferroviaire la plus haute d’Amérique. Les ouvriers recevaient ce plat, à l’origine à base de rocoto, un piment rouge savoureux et puissant.

Cette entrée est désormais consommée dans tout le Pérou, et fait partie d’un patrimoine gastronomique très cher aux Péruviens.

Vous aimerez aussi
Le Président Kuczynski consacre le Pérou au Sacré-Cœur de Jésus
Pérou : « Viva El Señor de los milagros »
Les recettes de Lucette : La bouillabaisse
Portrait d’un Chef péruvien