Home > Style de vie > Recette : la « Causa rellena »

Quoi de meilleur qu’une petite "causa" pour enchanter vos amis lors des déjeuners d’été ? Non, ce n’est pas une petite causerie, même si l’une favorise l’autre, ni une spécialité du pays de Caux, mais une délicieuse entrée péruvienne. Elle est à base de pommes de terre et de citron, mélange particulièrement agréable lors des grandes chaleurs.

Un peu d’histoire

La pomme de terre est l’aliment roi des Andes. Elle se cultive encore à plus de 3000 mètres d’altitude. Le Centre International de la Pomme de Terre, situé à Lima, nous informe de la haute valeur nutritive de celle-ci, étonnament riche en vitamine C, mais aussi vitamine B, potasssiun et magnésium.

Les Indiens aimaient à la consommer sous différentes formes, en soupes, ragoût, ou purée, relevée par ce piment rouge orangé (ají) dont ils ne pouvaient se passer, et qui est aujourd’hui un élément essentiel de la cuisine péruvienne au quotidien.

Le plat présenté plus haut existe donc depuis longtemps dans sa forme la plus simple. A l´époque du vice-royaume, les Espagnols apportent le citron, l’avocat, l’oignon, la tomate, et la recette évolue. Cette entrée a reçu son nom actuel au moment de l’indépendance du Pérou (1821), quand on la vendait au coin des rues au profit de la campagne militaire,  pour financer "la cause".

Les ingrédients 

Pour 6 personnes :
– 1 à 1,5kg de pommes de terre savoureuses pour purée (à l’origine, c’est une pomme de terre jaune),
– 1 ou 2 piments oranges, selon votre goût,
– 1/2 oignon,
– 2 ou 3 citrons verts,
– 1/2 verre d’huile,
– blanc de poulet,
– mayonnaise.
 
Pour la décoration :
– tomates,
– olives noires,
– persil,
– 3 ou 4 œufs durs,
– laitue.
 

Préparation

  1. Faire bouillir les pommes de terre, et les réduire en purée. Celle-ci une fois refroidie, saler, verser deux cuillères à soupe d’huile, le jus des deux citrons, bien mélanger et réserver. La préparation doit être malléable. Ajouter un peu d’huile si nécessaire.
  2. Ebouillanter le piment, afin de lui faire perdre son piquant,  enlever les semences, puis le passer au mixer, et l’incorporer à la purée.
  3. Faire bouillir le poulet, puis l’effilocher (on peut s’aider d’une fourchette)
  4. Dans un récipient, étendre la moitié de la purée, à hauteur de 2cm environ. Dans un bol, mélanger le poulet et la mayonnaise, et en couvrir la préparation. Puis verser l’autre moitié de la purée en égalisant la surface, et en pressant un peu.
  5. Décorer avec des rondelles d’oeuf, des olives, le persil haché menu, des lamelles très fines de tomate et une belle feuille de laitue.
  6. Servir bien frais.
  7. -Une autre manière de présenter la causa  est à la façon d’un gâteau roulé : on étend sur une feuille de plastique la préparation, puis le poulet, et on roule le tout à l’aide de la feuille de plastique. On met au frais, et on retire la feuille une fois que l’ensemble est ferme. Puis on décore de la même manière.
  8. On peut également présenter la causa en portions individuelles : on découpera à l’emporte-pièce deux ronds de préparation, entre lesquels on placera le poulet. On peut aussi rajouter un étage, et introduire des légumes.

Variantes au thon ou aux légumes :

  • La farce de poulet peut être remplacée par du thon, de l’oignon émincé très fin, de la tomate et de l’avocat coupés en petits dés, et assaisonnés avec sel et citron, ou bien avec de la mayonnaise.
  • On peut encore lui substituer des petits légumes coupés en dés : haricots verts, carottes, betteraves, petits pois. L’assaisonnement est identique.

Buen provecho ! 

 

 

Vous aimerez aussi
Au coeur des inondations au Pérou
Le Président Kuczynski consacre le Pérou au Sacré-Cœur de Jésus
Pérou : « Viva El Señor de los milagros »
Les recettes de Lucette : La bouillabaisse