Home > Spiritualité > Homélie de Noël du Patriarche Grégoire III Laham

Homélie de Noël du Patriarche Grégoire III Laham

"Nous continuerons à construire les Eglises, même si d’autres se réjouissent de leur destruction". C'est en ces mots que le Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem pour les Melkites catholiques, Grégoire III Laham, rappellait aux chrétiens d’Orient la beauté et l’exigence de la foi chrétienne. Voici quelques extraits de son homélie de Noël. 

« La chrétienté est la religion de la joie. Et suivant l’exemple du Christ, nous devons aimer les autres, les ennemis aussi, même si la haine de ceux-ci ne cessent d’augmenter pour nous. Nous continuerons à construire des Eglises même si d’autres se réjouissent à les détruire. Vous êtes lumière pour le monde entier : dans votre pays, dans votre quartier, et vous devez recherchez toujours la joie et l’espérance, afin qu’en les trouvant, vous demeureriez fidèles  au Christ. »

« Au milieu des difficultés et des souffrances que nous vivons au Moyen Orient, nous venons de recevoir du Saint Père cet appel à vivre tout particulièrement la Miséricorde tout le long de cette année. Et cette miséricorde n’est rien d’autre que d’aimer l’autre, même celui nous hait. Cette miséricorde n’est rien d’autre que de semer et moissonner, même si l’autre, avec son bâton et ses armes détruit notre récolte. Notre réponse sera plus que jamais, celle de chercher toujours à apaiser la souffrance des autres, celle de rechercher où réside notre joie et espérance véritables, puisque la religion chrétienne est celle de la joie et de l’espérance ».

« Il faut que les grands pays, ceux dont beaucoup de décisions dépendent, qu’ils tiennent leur promesse et qu’ils œuvrent pour la paix. Assez de la guerre ! Assez de déplacement, de meurtre et de destruction ! Assez de ce nouvel Hérode ! »

« Nous, les chrétiens de ces pays d’Orient, berceau de toute la chrétienté, lumière pour le monde entier, nous vivons avec nos frères musulmans  depuis des siècles dans un amour et respect véritables. Ainsi nous étions, et ainsi nous resterons. Et les vents contraires ne réussiront pas à nous déraciner de notre terre et de notre origine. Malgré l’instabilité de la situation à Damas en Syrie, nous continuons à construire une nouvelle  église, sous le nom de Saint Paul, pour affirmer que les chrétiens continueront à construire là où d’autres se réjouissent de détruire »

Vous aimerez aussi
En Syrie, les pierres crieront
« L’art c’est l’espérance et l’affection qui parfume les douleurs des hommes »
Les voeux de Dietrich Bonhoeffer ou la grande Allemagne face à la barbarie
Noël en Provence : les santons aussi sont des maîtres “ès gratuité”

1 Commentaire

  1. Aude Guillet
    Aude Guillet

    Les églises de rite byzantin célébrent aujourd'hui la Nativité du Christ. En union avec eux, un psaume de Noël composé et interprété par le compositeur ukrainien Valentin Sylvestrov : Que la terre se réjouisse le fils de Dieu naît Alleluia !