Home > Charisme > Dossier « charisme » (8) : L’appel pressant du pape Benoît XVI aux Evêques

Dossier « charisme » (8) : L’appel pressant du pape Benoît XVI aux Evêques

A l'occasion de l'anniversaire de la Pentecôte 2006, relisons cet appel du pape Benoît XVI aux nouveaux Evêques. C'était le jour de Notre Dame des Douleurs. Il leur demandait d'accueillir et servir la sainteté des fidèles en veillant à ce que les "baptisés puissent croîtrent dans la grâce selon les charismes que l'Esprit Saint suscite dans leurs cœurs et dans leurs communautés". 

(…) La rencontre annuelle avec les évêques nommés au cours de l’année me donne la possibilité de souligner certains aspects du ministère épiscopal. Aujourd’hui, je voudrais réfléchir brièvement avec vous sur l’importance de l’accueil de la part de l’évêque des charismes que l’Esprit suscite pour l’édification de l’Eglise. La consécration épiscopale vous a conféré la plénitude du sacrement de l’Ordre qui, dans la communauté ecclésiale, est placé au service du sacerdoce commun des fidèles, de leur croissance spirituelle et de leur sainteté. En effet, comme vous le savez, le sacerdoce ministériel a pour objectif et mission de faire vivre le sacerdoce des fidèles qui, en vertu du Baptême, participent à leur façon à l’unique sacerdoce du Christ, comme l’affirme la Constitution conciliaire Lumen Gentium : « Le sacerdoce commun des fidèles et le sacerdoce ministériel ou hiérarchique, qui ont entre eux une différence essentielle et non seulement de degré, sont cependant ordonnés l’un à l’autre : l’un et l’autre, en effet, chacun selon son mode propre, participent de l’unique sacerdoce du Christ» (n. 10). C’est pour cette raison que les évêques ont le devoir de veiller et d’œuvrer afin que les baptisés puissent croître dans la grâce et selon les charismes que l’Esprit Saint suscite dans leurs cœurs et dans leurs communautés. Le Concile Vatican II a rappelé que l’Esprit Saint, tandis qu’il unifie l’Eglise dans la communion et dans le ministère, la bâtit et la dirige grâce à la diversité des dons hiérarchiques et charismatiques, et l’orne de ses fruits (cf. ibid., n. 4). La récente Journée mondiale de la jeunesse à Madrid a montré, une fois de plus, la fécondité de la richesse des charismes dans l’Eglise, précisément aujourd’hui, et l’unité ecclésiale de tous les fidèles réunis autour du Pape et des évêques Une vitalité qui renforce l’œuvre d’évangélisation et la présence de l’Eglise dans le monde. Et nous voyons, nous pouvons presque toucher du doigt que l’Esprit Saint est présent aujourd’hui encore dans l’Eglise, qu’il crée des charismes et qu’il crée l’unité.

Le don fondamental que vous êtes appelés à alimenter chez les fidèles confiés à vos soins pastoraux est avant tout celui de la filiation divine, qui est la participation de chacun à la communion trinitaire. L’essentiel est que nous devenions véritablement fils et filles dans le Fils. Le Baptême, qui constitue les hommes « fils dans le Fils » et membres de l’Eglise, est la racine et la source de tous les autres dons charismatiques. Avec votre ministère de sanctification, vous éduquez les fidèles à participer toujours plus intensément à la charge sacerdotale, prophétique et royale du Christ, en les aidant à édifier l’Eglise, selon les dons reçus de Dieu, de façon active et coresponsable. En effet, nous devons toujours garder à l’esprit que les dons de l’Esprit, extraordinaires ou simples et humbles, sont toujours donnés gratuitement pour l’édification de tous. L’évêque, en tant que signe visible de l’unité de son Eglise particulière (cf. ibid., n. 23), a le devoir d’unifier et d’harmoniser la diversité charismatique dans l’unité de l’Eglise, en favorisant la réciprocité entre le sacerdoce hiérarchique et le sacerdoce baptismal.

Accueillez donc les charismes avec gratitude pour la sanctification de l’Eglise et la vitalité de l’apostolat ! Et cet accueil et cette gratitude envers l’Esprit Saint, qui œuvre également aujourd’hui parmi nous, sont inséparables du discernement, qui est propre à la mission de l’évêque, comme l’a répété le Concile Vatican II, qui a confié au ministère pastoral le jugement sur l’authenticité des charismes et sur leur exercice ordonné, sans éteindre l’Esprit, mais en examinant et en retenant ce qui est bon (cf. ibid., n. 12). Cela me semble important: d’une part, ne pas éteindre, mais de l’autre, distinguer, ordonner et retenir en examinant. C’est pourquoi il doit toujours être clair qu’aucun charisme ne dispense de la référence et de la soumission aux pasteurs de l’Eglise (cf. Exhort. apost. Christi fideles laici, n. 24). En accueillant, en jugeant et en ordonnant les divers dons et charismes, l’évêque apporte un grand et précieux service au sacerdoce des fidèles et à la vitalité de l’Eglise, qui resplendira comme épouse du Seigneur, revêtue de la sainteté de ses enfants.

(…)

Extrait du discours du pape Benoît XVI aux participants à la rencontre pour les nouveaux Evêques promue par la Congrégation pour les Evêques, Cour du Palais Apostolique, Castel Gandolfo Jeudi 15 septembre 2011 (Source : Vatican)

 

 

Dossier Charisme : 

Article 1 : Qu'est-ce qu'un charisme ?

Article 2 : Le charisme est-il une nouveauté ? 

Article 3 : Pentecôte 2006

Article 4 : Une histoire des Mouvements

Article 5 : La maturité ecclésiale des Mouvements

Article 6 : La Congrégation pour la Doctrine de la Foi se prononce sur les Mouvements

Article 7 : Le lieu théologique des Mouvements 

Article 8 : L'appel pressant du pape Benoît XVI aux évêques

Vous aimerez aussi
Pèlerinage à Rome des personnes de la rue : témoignage
Instrument de la Miséricorde de Dieu
Le cardinal Sarah à Vezelay : « Si vous êtes fidèles à votre engagement, vous changerez le monde »
Brésil : une église du XVIIIème siècle restaurée par les villageois

1 Commentaire

  1. bekeongle

    Voilà qui poursuit dans la ligne si claire définie par Ratzinger, qui apparaît de plus en plus comme le véritable antidote à une pastorale décomposée, qui scie la propre branche de l'arbre ecclésial sur lequel elle demeure assise, interpellant du haut de sa "grandeur" nourrie d'elle-même les petits foyers de lumière qui scintillent à droite et à gauche, sans vouloir réaliser ce qu'il décrit avec une telle clarté…

    Combien de temps faudra-t-il attendre ?  Mystère ….."Notre secours est dans le nom du Seigneur …"