Home > Arts plastiques > Poésie : Le tragique ne dois pas nous détourner…

Poésie : Le tragique ne dois pas nous détourner…

Nous avions eu l'occasion d'évoquer la collaboration entre le poète chinois et le religieux Coréen, François Cheng, de l'Académie Française et Kim En Jong, dominicain, à propos de leur oeuvre commune Vraie lumière née de la vraie nuit. Prolongeant cette aventure, le poète a réédité ses Cantos Toscans dans un livre intitulé Quand les âmes se font chant. Pierre Tanguy en évoquait le dessein : "Ce tressaillement de l’homme au cœur d’une humanité en proie au mal (« Le cruel et le méchant n’ont pas dit leur dernier mot ») peut venir à bout de toutes les vilénies. "Quand les âmes se font chant/Le monde d’un coup se souvient/La nuit s’éveille à son aube". Ces Cantos toscans, pour tout dire, sont un hymne à la vie en plénitude. Ils signent la profondeur de notre humanité et sa capacité de rayonnement, à l’image de ces éclats de couleur et de lumière irradiant les tableaux de Kim en Joong.» (Source)

Image : Impression de liquidité, Kim En Jong (Source)
 
 
 
Le tragique ne doit pas nous détourner
De notre vocation d'ici, de dire
Ce que le souffle de vie a promis, 
Et ce que nous-même nous promettons. 
Branche gorgée de sève, ou fracassée, 
Fruit gonflé de lait, ou éventré, 
 
Rires et pleurs renouent l'invisible fil. 

 

François Cheng, Kim En Jong, Quand les âmes se font chant, Cantos ToscansBayard (Paris 2014)

 

 

 

 

Vous aimerez aussi
Nous voici dans l’abîme
Entretiens avec François Cheng