Home > Société > Attentats : « Dieu est proche de ceux qui ont le coeur brisé »

Attentats : « Dieu est proche de ceux qui ont le coeur brisé »

Après le terrible attentat qui a coûté la vie à deux jeunes filles à Marseilles dimanche, puis, celui de Las Vegas qui a fait au moins 59 victimes, que dire et que faire ? Comment surmonter la colère inévitable qui monte dans les coeurs face à de telles injustices ? « Nous ne pouvons pas nous mettre à leur place. Nous ne pouvons pas imaginer leur peine et leur perte, mais je tiens à dire aux familles des victimes que nous prions pour elles et que nous nous tenons à leurs côtés. » Tels ont été les mots du Président Trump qui, plutôt que d’asséner des promesses ou de faire montre de fébrilité, s’est adressé au coeur de ses concitoyens. 

« Des centaines de nos compatriotes pleurent aujourd’hui la perte d’un enfant, d’un père, d’une mère, d’un frère, d’une soeur, d’un ami. Nous ne pouvons pas nous mettre à leur place. Nous ne pouvons pas imaginer leur peine et leur perte, mais je tiens à dire aux familles des victimes que nous prions pour elles et que nous nous tenons à leurs côtés. Et surtout que nous les aiderons à traverser cette période extrêmement sombre. 

Vous savez que Dieu est proche de ceux qui ont le coeur brisé et qui ont l’esprit également brisé. Nous devons maintenant puiser réconfort dans ces paroles de Dieu qui vit dans le coeur de ceux qui sont endeuillés. Nous pensons aux blessés qui sont soignés dans les hôpitaux, nous espérons qu’ils se remettront extrêmement vite et nous vous aiderons autant que nous le pourrons. (…)

Nous avons vécu une tragédie horrible et c’est dans ces moments que l’Amérique a prouvé qu’elle savait s’unir. Elle l’a toujours fait et maintenant, nous faisons appel à nos familles, aux valeurs que nous partageons, aux liens qui nous unissent, à tous ce qui fait de nous des personnes qui appartiennent à une même communauté, des citoyens américains, et des membres de l’humanité. Ces liens ne pourront pas être rompus par la violence même si nous sommes en colère face à ces morts absurdes, à ces meurtres. Il ne faut pas oublier que ce qui nous définit, c’est l’amour, et c’est toujours l’amour qui nous définira. 

Dans des périodes comme celle que nous traversons, je sais que parfois on cherche une signification dans le cahot, on cherche à trouver une lumière dans les ténèbres mais les réponses ne sont pas faciles à trouver. Je crois que nous pouvons être réconfortés par le fait que même les ténèbres peuvent être illuminés par une seule lumière et que l’espoir peut être illuminé par un unique rayon d’espoir. Mélanie et moi prions pour tous les américains qui ont été blessés, qui sont morts et pour toutes les familles et les amis des personnes touchées par cette attaque absolument épouvantable. Nous prions pour que l'Amérique retrouve la paix et l’unité. Et nous prions en attendant le jour où les innocents seront sauvés de la peur et de la haine. 

Dieu bénisse les âmes de ceux qui sont morts et qui ont été perdus. Dieu nous donnera la force de guérir et Dieu fournira aux familles blessées la force d’aller de l’avant. »

Vous aimerez aussi
Le « bad boy » de la politique américaine
Martyrs d’Egypte : le témoignage d’une petite fille
Le terroriste
Attentats contre les coptes : chrétiens jusqu’au jour du Jugement

3 Commentaires

  1. CI

    Il eut été interessant de proposer ces lignes à lire avant d'en connaître l'auteur. Merci Terre de compassion de nous enseigner le magistère de toute chose et de toute personne.

  2. Bruno ANEL

    Donald Trump ne nous avait pas habitués à une telle élévation d'esprit : réjouissons-nous donc et prions avec lui. Mais le problème de la vente libre des armes aux USA reste posé. Le deuxième article de la constitution américaine qui l'autorise  date d'une époque où il fallait  défendre la liberté contre le colonisateur anglais . La situation a tout de même changé , et il y a beaucoup plus de morts violentes aux USA par volonté de tuer ou par accident que par autodéfense.

  3. bekeongle

    Merci à Denis de rapporter ces paroles qui vont certainement droit au cœur de ceux qui ont perdu un proche et de ceux qui sont blessés. 

    Si le peuple américain ne peut être évalué globalement à l'aune de sa représentation politique et que le problème des armes reste entier, il faut admettre que le " régime " US est, originellement, entre les mains de criminels toujours aussi toxiques et autrement dangereux que ce fou furieux qui, bizarrement, s'est privé des " fruits " empoisonnés de son " exploit".

    Ça, c'est la version officielle, l'analyse obligatoire et unanime du mainstream merdiatique….

    On peut légitimement avoir un doute, un gros doute ! Car, techniquement, comment aurait-il pu monter 23 armes ( chiffres "officiels"….) dans une chambre d'hôtel sans que personne ne s'en avise ????

    Et ce " suicide" paraît vraiment bien venu pour couper court à d'indispensables investigations ….Ce gars là est arrivé au monde tout seul ? Il n'a aucune relation connue ??? Pour le moins stupide, tout ça mais d'ores et déjà, une story est en voie de préparation pour apaiser tout le monde : on ne saura jamais le fin mot de l'histoire et, d'ailleurs, on s'en fout, non ?

    Cela me rappelle la story typiquement US du mec qui avait assassiné JFK, tout seul comme un grand, qui fut rapidement assassiné lui-même : ah! Flûte ! On ne saura jamais pourquoi ce brave Lee Harvey a tué not' Président !!!!! Y a-t-il encore au monde des naïfs qui ne sauraient pas que c'était bien un coup monté par les criminels dont je parlais ????

    Alors ? " complotiste" ????  à ce réflexe pavlovien, je réponds : " naïf, cruchot, gobe-tout, etc…."