Home > Mode, Photo > Décès de Marcel Imsand : « J’ai toujours été un contemplatif »

Décès de Marcel Imsand : « J’ai toujours été un contemplatif »

Le photographe suisse Marcel Imsand a quitté son Leica le 11 novembre 2017 pour monter plus haut et contempler face à face cette Beauté qu’il a cherchée et servie. 

Portraitiste de Jacques Brel, Barbara ou Maurcie Béjard, « Il avait cette capacité à s'approcher des autres. Des plus pauvres aux plus riches », expliquait sa fille (source). Voici quelques citations pour donner envie de voir avec ses yeux. 

« Quand je suis parti de Broc à 15 ans, je portais en moi, pour seul bagage, un héritage gruyérien qui ne m’a jamais quitté : la sensibilité aux gens humbles, au travail, à la nature, le fait de savoir qu’existent les chalets d’alpage, les désalpes, les fêtes villageoises liées à la terre. C’est cela mon secret, il m’a permis de vraiment rencontrer les gens dans tous les domaines de la société. Et mon goût pour la simplicité a fait que ces gens ont osé montrer la leur devant moi ».

« C’est l’amour que je porte aux gens, les gens qui m’ont touché, simplement par leur façon d’être ou par leur beauté. Je suis aussi sensible à la beauté des vieillards qu’à celle des enfants… Et puis la beauté de la nature dans laquelle mon enfance a baigné, compte beaucoup dans ce que j’aimerais laisser. J’ai toujours été un contemplatif… ».

« J’allais les voir parce qu’ils étaient devenus des amis. Je ne prenais pas si souvent des photos et jamais je n’ai pensé en faire un livre ou une exposition ».

« J’ai toujours été un homme simple qui rencontre un être humain ».

Série de photographies sur Luigi Cominelli, Berger :

Pour aller plus loin : 

– Un documentaire sur Marcel Imsand.        
Vous aimerez aussi
La dignité des Roms
Photo : Á l’école d’Andy Goldsworthy
Patrick Dupond a rencontré l’amour
Vivian Maier, quand l’ordinaire mérite d’être regardé

1 Commentaire

  1. CI

    J'aimerais pouvoir en dire autant ! Merci Marcel pour ce magnifique portrait de Luigi à côté de Béjart, Brel et Barbara. Merci Alexandre de conduire notre regard vers lui et nous inviter à lui rendre hommage.