Home > Société > Comment Internet rend-il addict ?

Comment Internet rend-il addict ?

Ce youtubeur adepte des défis en tout genre et de l’auto-développement résume le livre Hooked de Nir Eyal, qui explique comment rendre un site internet addictif. En mettant en lumière ces procésus, il permet aux utilisateurs d’avoir une plus grande maîtrise sur leur usage d’Internet.

Voir la vidéo sur Youtube

Tout d’abord, il développe longuement les raisons qui expliquent le succès des sites comme Facebook, Youtube ou Twitter, en détaillant les méthodes mises en oeuvres par les entreprises pour rendre un site addictif (déclencheurs fréquents et émotionnels, actions minimales, récompenses variables et investissement personnel maximal).

Puis, il exprime son jugement personnel en montrant que ces phénomènes d’addiction, si caractéristiques de notre époque, sont aussi une opportunité pour développer les réflexes et les vertus adéquates  : « Notre génération est une génération sacrifiée, mais on peut en être fier. On a le devoir de trouver les solutions pour utiliser Internet de manière intelligente sans être utilisés par lui. Internet est un peu comme l’anneau du Mordor qui a un pouvoir extraordinaire qu’on doit garder près de soi, tout en réalisant qu’il peut nous dominer et nous anéantir ». 

Enfin, il partage sa méthode pour garder la main :

  • Chaque matin, se forcer à faire tout ce qu’on doit faire sans Internet avant d’ouvrir son ordinateur ou son smartphone. 
  • Utiliser des post-it avec la liste de ce qu’on doit faire sans Internet et d’autres avec ce qu’on doit faire sur Internet. 
  •  Noter sur un papier ce que l’on veut chercher et se réserver un moment précis de la journée durant lequel réaliser toutes ces recherches sur Google. 

Son analyse est lucide et pondérée :  « Il faut faire la différence entre le fait d’errer gentiment, de se promener sur Internet, et le fait d’aller dans la partie sombre d’Internet. La partie sombre d’Internet c’est quand vous passez votre journée sur Facebook ; c’est quand vous allez sur des sites qui ne sont pas très catholiques ; c’est quand vous allez regarder des sites d’informations qui vont vous abrutir parce que l’information n’est pas sur les journaux quotidiens mais dans les livres ; c’est quand vous allez passer votre temps à répondre à des questions comme sur Google et avoir des réponses très superficielles alors que vous pourriez avoir des réponses plus en profondeur en lisant un livre. Tout cela c’est la partie sombre d’Internet, et à partir du moment de la journée où je vois que je bascule dans la partie sombre d’Internet, j’éteins mon ordinateur et je vais dormir (…). Vous ne devez pas essayer de résister, Internet est plus fort que vous. Quand vous sentez qu’il commence à gagner, abandonnez, allez vous coucher ».

Les questions soulevées dans cette vidéo nous ramène à quelques fondements anthropologiques que saint Thomas d’Aquin avait développé dans son Traité sur les passions. Ce sont ces mécanismes naturels que les entreprises apprennent à utiliser pour produire des addictions. Or, si une passion, toujours subie, n’est pas mauvaise en soi, elle peut cependant mener à la destruction si elle n’est pas ordonnée par la raison. Chaque genération est appelée à développer certaines vertus pour faire face aux exigences de son époque. Ces réflexions sont de fait caractéristiques d’une génération saturée qui commence à se réveiller. « Autodisciple » a vu juste. En attendant la liberté, ses conseils aideront surement quelques personnes. 

 

Voir la vidéo sur Youtube

Vous aimerez aussi
Comprendre la génération « Y » ou Millenium
Essena O’neil choisit de disparaître des réseaux sociaux
La dépénalisation des drogues
Le dealer, la télé et le FBI