Home > Musique, Danse > Trois générations de compositeurs pour un hommage filial

Trois générations de compositeurs pour un hommage filial

A l’occasion du 60ème anniversaire du compositeur autrichien Wolfgang Sauseng, Florian Maierl son ancien et talentueux élève avait réuni les deux choeurs renommées qu’il dirige, Corosiamo (A capella mixte) et Chorus Viennensis (A capella hommes) pour enregistrer un CD Retrospective  regroupant des œuvres, en partie inédites, de trois générations de compositeurs.

Sauseng est l’un des plus remarquables compositeurs autrichiens contemporains de musique sacrée. Ce CD nous propose de (re-)découvrir ses compositions, en parallèle avec des œuvres de Anton Heiler, son professeur – et l’un  des plus importants compositeurs autrichiens de l’après guerre -, ainsi que de Florian Maierl, son élève. Maierl nous offre ainsi un portrait de plusieurs générations de compositeurs de musique chorale où une réelle continuité est perceptible, même si chaque compositeur à son style propre. Selon Heiler, référence pour les deux compositeurs suivants, la continuité était une chose essentielle. « J’ai eu la chance d’être son élève, nous dit W.Sauseng. Il était déjà très malade et j'avais six heures de cours de composition. Il m’a enseigné la technique, le métier et plus encore. Dans toutes mes années d'enseignement, je n’ai jamais négligé la composition de pièces chorales. Je l’ai transmis à mon tour avec succès auprès de mon élève Florian Maierl. » Encore sur Heiler : « Il était un concret. Il a toujours eu affaire à des chœurs concrets et des compositions pour chœur concrètes. (…) Il a été fortement influencé par Messiaen et Alain (Jehan, ndlr) qu’il a fait connaître en Autriche en tant qu’organiste. Il a été aussi influencé par l’Allemagne (Hindemitt) et par le Grégorien. C’est ce mélange qui fait la spécificité de Heiler.»

Les deux choeurs viennois, Coro Siamo et Chorus Viennensis, ont en commun la même exigence de qualité et le même chef. Et c’est avec une admirable légèreté et fraîcheur que les deux chorales interprétèrent les œuvres très expressives de nos trois compositeurs. Les textes mis en musique sont d’origines très variées, de la Bible à Wilhelm Busch – fameux écrivain autrichien – en passant par Hildegard von Bingen. Le choix du texte est pour Sauseng très important, il s’agit comme Heiler en avait le génie, de lui donner vie :  quand je compose pour des voix, je porte toujours beaucoup d’attention au choix du texte. Je choisis le texte de telle façon à ce que je n’ai qu’à le colorier avec de la musique. Je ne dois pas rajouter beaucoup. Un bon texte fait à lui seul la musique et en ce sens nous sommes à mon avis les serviteurs d'un texte et nous pouvons simplement lui donner de la couleur, de la vie. Cela signifie que le texte devrait être parfait, cohérent, aussi bien au niveau du langage que du contenu. Et il doit l’être aussi entre les lignes. Cela demande une grande recherche préalable…

La présentation du CD avait lieu dans l’église St Ursule à Vienne, où il fut enregistré. Cette église est depuis les années 60 utilisée par l’institut pour orgue et musique sacrée de l’université de musique de Vienne. Y sont donc étudiées, interprétées ou composées des messes ou morceaux de musique sacrée par les élèves et les professeurs de l’université. C’est donc sur ces mêmes bancs que ces trois compositeurs se sont connus, côtoyés et transmis le flambeau. 

Il est notable que la composition d’une Messe dans ces murs est presque un passage obligé, une sorte d’évidence. Florian Maierl ne fait pas exception et Retrospective témoigne de sa première composition du genre, qui fut chantée pour la première fois en 2015 à la cathédrale de Vienne, avant d’être enregistrée dans ce CD en guise de cadeau et d’hommage à son maître de qui il dit avoir tout appris. 

Cette soirée aura été l’occasion pour ces anciens élèves devenus éminents professeurs et artistes reconnus, de rendre un touchant hommage à leurs maîtres respectifs et de partager, avec un nombreux public venu les applaudir, souvenirs et autres anecdotes remontant au temps de leurs études.

 

Vous aimerez aussi
Le cas Jägerstätter
Renouvellement des promesses sacerdotales à l’école du plus dépouillé
Dans les rues glacées de Vienne
Les paroles de vie d’un député autrichien

3 Commentaires

  1. Alexis

    Merci beaucoup Marie-Isabelle !

    Mais je reste un peu sur ma faim… Où peut-on écouter ce CD ou bien quelques extraits ? Avez-vous quelques liens à nous donner ?

    1. Denis Cardinaux

      Cher Alexis, 

      Les deux choeurs jouissent d’une grande renommée à Vienne. Il n’y a pas d’extraits disponibles de ce CD, mais on peut se procurer le disque en l’achetant aurpès de la maison d’édition : 

      https://shop.orf.at/oe1/de/cd/neue-musik/2209/retrospective

      Pour les écouter, Coro Siamo a déjà été présenté sur le blog à pluieurs reprises :
      http://terredecompassion.com/2014/05/14/un-chef-de-choeur-dangereux/
      http://terredecompassion.com/2014/12/25/grande-nouvelle-et-rien-quune-berceuse/

      Et voici la saison précédente automne 2017 de concerts au Musik Verein, salle préstigieuse viennoise. On entend Arvo Pärt:

      https://www.youtube.com/watch?v=g5ybVqs031c