Home > Littérature > « Crepuscolo », un thriller normand sur fond de désir de rédemption

« Crepuscolo », un thriller normand sur fond de désir de rédemption

« Tout crépuscule est double, aurore et soir. Cette formidable chrysalide qu’on appelle l’univers tressaille éternellement de sentir à la fois agoniser la chenille et s’éveiller le papillon ». Ces lignes de Victor Hugo sont le fil rouge de ce roman policier qui se déroule à Sotteville-lès-Rouen, en Normandie, écrit par une native de la région, Céline Ruquier Gaudriot.

Le désir du « grand passage », de la perfection, qui habite Monsieur Swaly – cet homme mystérieux passionné de l’Inde, et mort quelques années auparavant -, est le point de convergence des protagonistes de l’histoire : une comtesse avec ses étranges moments d’absence, les policiers Tobbias et Cécile, si plein d’humanité, les enfants de Swaly : Van Esten, cet homme brisé et attachant, Bernard et l’envoutante Saudamini.  

Cette dernière disparaît brutalement et aurait été enlevée. Une course contre la montre s’engage alors car de nombreux indices, tous en lien avec la chrysalide et l’Inde, indiqueraient qu’elle n’en pas plus pour très longtemps. 

Peut-on forcer ce passage de l’imperfection à la plénitude ? Le désir de rédemption trouve-t-il sa réponse dans la seule volonté et l’intelligence calculatrice ? Ne s’accueille-t-elle pas plutôt comme un don ? Un don qui vient de l’amour ? C’est ce que vous découvrirez à travers cette intrigue étonnante et palpitante qui vous attachera aux protagonistes et cet environnement aux saveurs de cidre et de soie ! 

Céline, comment est née cette passion pour l’écriture ? 

J’ai toujours écrit depuis toute petite. J’ai commencé par des poèmes, puis des récits plus longs… Je crois que mon imaginaire me permet de donner à ma vie une dimension différente. 

Quels livres as-tu déjà écrit ?

J’ai déjà sorti 7 livres pour enfant (des histoires qui frôlent les mondes parallèles, qui donnent une vision poétique des gens et des choses), un autre roman policier Le Frisson de l’ange qui raconte déjà les aventures de Tobbias et Cécile, un livre mémoire sur les anciennes familles du marché de Sotteville-lès-Rouen avec des photos et témoignages et une bande dessinée sur 6 faits marquants de l’histoire de Sotteville-lès-Rouen. 

Comment est né ce dernier roman ? Quelle en est sa genèse ? 

Les lecteurs du Frisson de l’ange, mon précédent roman, avaient envie de connaître la suite des aventures de Tobbias et Cécile, et moi aussi d’ailleurs. J’ai donc décidé de voir ce qui allait leur arriver… Et puis après, l’histoire se déroule au fur et à mesure de l’écriture. Je ne fais jamais de plan, et ce qui arrive sous ma plume vient de je ne sais où, mais ça a toujours du sens pour l’histoire déjà mais aussi pour moi, ça répond à des questionnements profonds.

Qu’est-ce qui te tient particulièrement à cœur dans ce livre ? De quel personnage te sens-tu la plus proche ? 

Dans ce livre, j’aborde le thème de l’idéal, une sorte de quête parfois obsédante, mais dont la vie et ses aléas peuvent parfois vider le sens. Un idéal qui tombe c’est comme une chute brutale qui peut paraître effroyable, mais c’est parfois aussi comme une clairvoyance, un apaisement.

Je me sens proche de Tobbias, j’aime sa sensibilité, ses questionnements, son mystère. 

Quelles sont tes sources d’inspiration ?  

La nature, les possibles, les personnes que j’ai rencontrées et que je rencontre…

Quels sont tes projets ?  

J’ai encore envie d’écrire surtout d’ailleurs car j’aime moi-même beaucoup lire !

Je suis sur un projet de nouvelles autour de la cuisine. Mes personnages ont tous comme point commun le goût des bons petits plats, du partage autour de la table…

 

Vous pouvez vous procurer le livre sur le site de l’auteur, Yubi où elle propose ses services en graphisme-écriture-communication : 

https://www.yubigraphisme.fr/littérature-adulte/#cc-m-product-11562614397

 

Vous aimerez aussi
L’œuvre théâtrale de Karol Wojtyla au programme d’un lycée (II)
L’œuvre théâtrale de Karol Wojtyla au programme d’un lycée (I)
Un éclair de compassion dans l’émission « La Grande Libraire »
Rencontre avec « Paul dans sa vie »