Home > Mode, Photo > Plénitude et pauvreté à la fois

Plénitude et pauvreté à la fois

« L’être divin donné est plénitude et pauvreté à la fois : plénitude comme être sans limite, pauvreté en Dieu lui-même d’une manière archétypique, parce que Dieu ne connaît aucun attachement à lui-même, pauvreté dans l’acte donné qui, en tant que donné, se livre sans défense (parce que lui aussi, il ne tient pas à lui-même) aux être finis.
Mais pareillement les étants inventés sont plénitude et pauvreté à la fois : plénitude dans la force d’abriter et de garder en soi (comme berger de l’être) le don de sa plénitude d’être, quoique d’une manière encore si « pauvre » parce que limitée ;
Pauvreté de nouveau en un double sens, dans la mesure où celui qui reçoit éprouve son insuffisance à épuiser la mer dans un coquillage, et instruit par cette expérience, comprend la liberté laissée à l’être – laisser-être et laisser s’écouler, transmettre le don reçu comme l’achèvement intérieur de l’être infini »

Hans Urs von Balthasar, La gloire et la croix

 

Niña Noy . Photo : © Terre de Compassion

Vous aimerez aussi
Tout revivre dans la lumière de la Trinité
L’émerveillement
Ces âmes qui portent l’Esprit
Un Dieu fragile est remis entre nos mains