Home > Littérature > En souriant de toutes ses dents

En souriant de toutes ses dents

de Claire Fortin   10 mai 2013
Temps de lecture 2 mn


© Jean-Marie Porté

En souriant de toutes ses dents
L'enfant se demandait
Pourquoi les larmes au bord des cils
Ne tombaient pas
Etat de permanence
Le cœur si léger de vivre
Pour une fois en équilibre
Etonné dans un souffle en lui
précipité
Bouche grande ouverte,
Sourire,
Bouleversement,
Béance en tout cas –
Il faut voir ces petits nuages
Qui foncent dans le vent
Comme s'ils ne connaissaient pas la pluie,
légers,
  légers…

L'enfant sait l'étrange équilibre en lui.
Il est suspendu,
léger,
léger

Vous aimerez aussi
Les voeux de Dietrich Bonhoeffer ou la grande Allemagne face à la barbarie
Pietá
Le roi David
« L’adieu » du poète Yves Bonnefoy

3 Commentaires

  1. Anne FORTIN

    Si beau ton poème, et pour avoir élevé et tant observé mes enfants, je le trouve si vrai !

    Merci ! 

    Maman