Home > Politique > Chine : le gouvernement demande l’aide de l’Eglise !

Chine : le gouvernement demande l’aide de l’Eglise !

Le site Portes Ouvertes a publié la semaine dernière un article étonnant, montrant que la politique du gouvernement chinois et son attitude vis-à-vis de l'Eglise est en train d'évoluer. Nous vous proposons cet article dans son intégralité.


CC BY Richard Asia

Qui l’eût cru ? Après avoir persécuté les chrétiens pendant de nombreuses années, le gouvernement chinois change de cap et considère l’Eglise comme un bienfait !

« Le gouvernement apprécie l’aide de l’Eglise. Nous n’avons pas les moyens de faire face aux besoins que nous rencontrons, il est donc important que les organisations religieuses travaillent à nos côtés. » Ces paroles, prononcées la semaine dernière par Wang Xinhua, un représentant du gouvernement chinois, lors d’une conférence organisée par la société biblique à Shanghai, auraient été inimaginables il y a encore quelques années.

« Au regard de la corruption qui entache le milieu caritatif chinois, l’Eglise est un partenaire sûr pour le gouvernement » a ajouté Wang Xinhua, ajoutant même que « les convictions et l’amour des chrétiens sont un bienfait pour la société ».

Entourer les personnes âgées, les drogués, les séropositifs…
Aujourd’hui, le gouvernement demande à l’Eglise de s’occuper des personnes âgées, de mener des campagnes de prévention contre la consommation de drogue mais aussi de gérer des centres de désintoxication et de soutenir les séropositifs.

Lors du terrible séisme qui avait touché la province du Sichuan en 2008, les chrétiens s’étaient montrés très actifs dans la distribution de l’aide aux victimes et depuis, ils n’ont cessé de s’investir dans le domaine social. Cette attitude avait contribué à changer la manière dont le gouvernement considère les chrétiens.

Annoncer l’évangile
Le professeur Choong Chee Pang, un académicien renommé en Chine, met cependant l’Eglise en garde contre le risque d’oublier son rôle prophétique qui est d’annoncer l’Evangile : « L’Eglise se doit d’être servante et prophète, quitte à être critique face au gouvernement. ». Un rôle qui n’est pas facile à tenir dans un pays où les libertés d’expression et de culte ne sont pas garanties.

Réponse aux prières
En mars 2013, des jeunes du monde entier (dont 250 groupes de jeunes en France et de Belgique) ont prié pour la Chine (lors de Shockwave, un événement de prière organisé par Portes Ouvertes). Avec ferveur, ils ont demandé à Dieu que le gouvernement chinois reconnaisse davantage les églises et que les églises puissent influencer la politique du gouvernement. Nul doute que Dieu a répondu à leurs prières.

Article publié par le site Portes Ouvertes

Vous aimerez aussi
Un combat pour la santé des plus vulnérables
Schmemann : La prière de Carême de Saint Ephrem le Syrien
Elisabeth de la Trinité bientôt canonisée
Témoignage sur le célibat des prêtres : « ton cœur est libre pour moi ! »