Home > Eglise > Un symposium sur Adrienne von Speyr au Vatican

Un symposium sur Adrienne von Speyr au Vatican

A l'occasion des 50 ans de la mort de la mystique et médecin suisse Adrienne von Speyr, un symposium intitulé "Une femme au coeur du 20ème siècle" a été organisé à Rome les 17 et 18 novembre 2017. 

Ce symposium fut d’abord une belle célébration « familiale ». La plus grande partie des rencontres a eu lieu dans la magnifique salle de conférence de l'Académie des sciences au Vatican. Le congrès réunissait un public international et hétérogène : le cardinal Ouellet, Elio Guerreiro, biographe du cardinal Hans Urs von Balthasar, le jésuite Jacques Servais, supérieur de la Casa Balthasar à Rome, le père don Patrick Catry, moine bénédictin ayant traduit de nombreux ouvrages de la mystique suisse, des membres de la Communauté St-Jean fondée par Adrienne von Speyr, ainsi que plusieurs professeurs venus des USA, de Vienne, de Tchéquie, d’Afrique et d’ailleurs. 

Quelques participants ont connu personnellement Adrienne von Speyr ou le cardinal Hans Urs von Balthasar. Les conférences étaient entrecoupées par des débats et des échanges au cours desquels le public pouvait intervenir. Divers témoignages ont manifesté l’importance d’Adrienne von Speyr dans la vie spirituelle des personnes.

Les thèmes traités dans les conférences étaient variés : la vocation de la femme dans le monde et l'Eglise d'aujourd'hui, la relation d'Adrienne von Speyr avec le cardinal Hans Urs von Balthasar, sa vocation en tant que médecin ou en tant que fondatrice de la communauté de St-Jean. Un diaporama de photos de la mystique, de ses proches et des lieux où elle a vécu contribuait à donner une touche très concrète aux différents exposés.

Outre la qualité des interventions dont certaines ont déjà été publiées dans l’Osservatore Romano, ce symposium a permis d’évaluer la fécondité de la mission d’Adrienne von Speyr. Cette dernière est restée longtemps dans l’ombre du cardinal von Balthasar et reste trop peu connue, surtout en Europe. Le symposium a montré que cette discrétion est une qualité « féminine » d’Adrienne mais aussi que son approche théologique est nouvelle et désarçonnante pour ceux qui se limitent à une méthode rationaliste ou systématique de la discipline. Pour le cardinal Ouellet, en effet, la théologie d’Adrienne est « charismatique » au sens où son origine se trouve dans la rencontre vivante et actuelle avec la Parole éternelle du Ressuscité. 

Vous aimerez aussi
Dossier Adrienne von Speyr (3) : Adrienne et Marie
Dossier Adrienne von Speyr (2) : Adrienne et Luther – 2/2
Dossier Adrienne von Speyr (1) : Adrienne et Luther – 1/2
Livre du mois : Job, d’Adrienne von Speyr

4 Commentaires

  1. Pascale

    Un grand merci pour le témoignage de cet événement réjouissant! C'est à souhaiter qu'il y en ait beaucoup d'autres: Adrienne von Speyr a tellement de choses à nous dire, son héritage spirituel est si riche!