Home > Fioretti > La beauté cachée en chacun de nous

La beauté cachée en chacun de nous

Nina, future volontaire en Roumanie, nous raconte sa messe d’envoi en mission le 31 octobre dernier entourée de ses amis de la communauté Łanowa.

Dans le centre de Cracovie, au sein du couvent des dominicains, se réunit la communauté Łanowa. C’est là que le Seigneur a touché mon cœur d’une façon toute particulière et m’enseigne à discerner la véritable beauté de l’homme. C’est pour cette raison que j’ai souhaité célébrer ici mon envoi en mission. Łanowa est composée de 25 personnes handicapées de tout âge et des volontaires qui s’occupent d’eux. 

Le stress déclenché par une série d’imprévus juste avant la messe disparut en un éclair lorsque j’entrai dans la chapelle capitulaire et me retrouvai entourée de ma famille Łanowa. Au moment de commencer la messe, mon cœur débordait d’amour, de paix et d’une immense reconnaissance de pouvoir être envoyée par l’Eglise, entourée de mes amis, au sein de cette communauté à laquelle j’appartiens.

La beauté de Łanowa se cache dans la simplicité, l’authenticité et la spontanéité de ses membres. En abondance j’y expérimente l’amour qui se manifeste dans le service du prochain, qui pénètre le fond du cœur pour le guérir de l’égoïsme et de l’orgueil, qui me rappelle enfin que je peux réellement être heureuse lorsque je choisis vraiment d’être plutôt que d’avoir. Être parmi mes amis, qui malgré leurs limites me donnent tellement plus que je ne suis capable de leur donner, qui m’accueillent et m’acceptent comme je suis avec mes défauts et mes limites. Ce qui compte pour eux, ce ne sont pas mes manques, c’est ma présence. Á travers eux, le Seigneur abat mes schémas de pensée et change mon cœur de pierre en un cœur de chair. 

Mes amis sont plus sensibles aux gestes qu’aux paroles, c’est pourquoi notre Eucharistie commence par le geste d’embrasser la croix. Chacun reçoit ainsi la possibilité d’exprimer le regret pour ses péchés et demander pardon. Afin de nous rappeler mutuellement combien il est important d’écouter la Parole de Dieu durant la liturgie, nous faisons ensemble le geste de tendre les oreilles pendant la liturgie de la Parole. Après la lecture de l’Evangile, pour répondre à la simplicité de leur imagination, chacun peut grâce à des scénettes se souvenir des vérités élémentaires de l’Evangile, que l’on oublie si souvent au quotidien. La prière universelle est un temps pendant lequel chacun peut confier au Seigneur les désirs de son cœur et faire mémoire que notre présence commune dans ce lieu est un don qui n’a pas de prix. 

Le moment de la Transsubstantiation nous donne l’occasion de contempler l’incommensurable mystère de l’amour de Dieu pour tous et pour chacun. La prière du Notre Père est récitée en se tenant la main pour exprimer ainsi la conscience d’être tous ensemble une famille, véritablement des frères et sœurs, bénis continuellement par notre Papa du ciel.

Łanowa est une communauté dans laquelle chacun peut être lui-même. Je peux m’émerveiller de la beauté cachée en chacun de nous. Des paroles de la petite Thérèse, dont nous célébrons les 20 ans de son doctorat, me viennent pour prolonger cet émerveillement : « Jésus a daigné m'instruire de ce mystère. Il a mis devant mes yeux le livre de la nature et j'ai compris que toutes les fleurs qu'Il a créées sont belles, que l'éclat de la rose et la blancheur du Lys n'enlèvent pas le parfum de la petite violette ou la simplicité ravissante de la pâquerette… J'ai compris que si toutes les petites fleurs voulaient être des roses, la nature perdrait sa parure printanière, les champs ne seraient plus émaillés de fleurettes… Ainsi en est-il dans le monde des âmes qui est le jardin de Jésus. Il a voulu créer les grands saints qui peuvent être comparés aux Lys et aux roses ; mais il en a créé aussi de plus petits et ceux-ci doivent se contenter d'être des pâquerettes ou des violettes destinées à réjouir les regards du bon Dieu lorsqu'Il les abaisse à ses pieds. »

Vous aimerez aussi
Pologne : un chapelet de 3.511 kilomètres
La voix polonaise dans le débat européen
Une nouvelle ère pour la Pologne et l’Europe
Fioretti des JMJ : le témoignage d’un peuple