Home > Société > March for Life à Washington

March for Life à Washington

Chaque année aux USA, plus de 400.000 personnes se mettent en « Marche pour la Vie » pour témoigner de la vérité sur la plus grande violation des droits de l’Homme de notre temps : l’avortement légalisé à la demande. Cette année, malgré le Government Shutdown, la Marche aura lieu ce vendredi 18 janvier à Washington.
 
 
 
Le 22 janvier 1973, la Cour suprême aux Etats-Unis a invalidé 50 lois d’Etat et rendu, par les décisions maintenant célèbres de Roe v. Wade et Doe v. Bolton, l’avortement légal et disponible sur demande partout dans le pays. En Octobre 1973, un groupe pro-life décide de réagir à cette loi et lance la première March for Life à Washington qui regroupa 20.000 personnes. Et cette première petite manifestation s'est rapidement développée pour devenir le plus grand événement pro-vie dans le monde.
 
Et pour ceux qui se demandent « Pourquoi marcher ? », voici une petite vidéo qui donnent quelques réponses.
 
 

Cette journée est précédée par une neuvaine à l’intention de toutes les mamans qui sont tentées d’avorter et pour la défense de la Vie. Une exposition aussi est proposée à tous les participants. Et le jour J, une messe solennelle précède toujours la marche, ainsi qu’un moment de témoignages.

Par exemple, pendant la March for Life en 2015, le Père Mario Majano donna ce témoignage bouleversant 1)Extrait d’un article paru le 29 janvier 2015, Reinformation.tv

« Elle était encore lycéenne lorsqu’elle fut violée, et tomba enceinte. Sa famille la laissa seule face à sa détresse. Elle n’avait nulle part où aller. Et ses amis lui disaient d’avorter : "Tu es dans une situation impossible. Choisis la seule solution raisonnable !" La femme refusa.  "Je ne peux envisager de vivre en sachant que j’ai ôté la vie à quelqu’un."
 
Quelques années plus tard, elle pensa avoir trouvé l’homme de sa vie. Elle tomba enceinte une nouvelle fois – mais le père refusa le mariage, refusa l’enfant. Sa famille lui dit d’avorter : elle n’allait tout de même pas élever deux enfants sans père ! Elle savait que les siens pensaient réellement l’aider ainsi. Mais elle savait aussi qu’ils avaient tort. Elle refusa, une deuxième fois.
 
Treize ans passèrent, et cette femme, qui avait désormais trouvé le bonheur d’un vrai mariage, tomba malade. Cancer. Chimiothérapie lourde. Et une nouvelle grossesse s’était annoncée. Les médecins ne lui laissaient aucun espoir : son enfant avait "0 chances" de naître normal. Elle n’avait qu’une solution, lui dirent-ils, l’avortement. Mais elle refusa, une troisième fois. Elle a dit “non” à cet avortement, et “oui” à la vie qui grandissait en son sein. C’est ça, l’héroïsme. Nous le chantons aujourd’hui. Et nous lui rendons hommage. 
 
A cette femme, à cette femme vaillante, qui n’a jamais failli, qui s’est accroché à son amour inébranlable pour la vie telle qu’elle est, je dis simplement : “Merci, Maman ! Un immense merci !" »
 

La maman était là, dans le stade. Rosa Majano pleurait… Le P. Mario Majano était le deuxième bébé qu’on l’avait encouragée à avorter, parce qu’elle allait devoir renoncer aux études supérieures si elle le gardait. « Le voilà, mon diplôme d’université, il est là devant vous ! » dit-elle, le visage inondé de joie. « Je n’aurais jamais pensé qu’il deviendrait prêtre. La suite m’a montré très clairement que Dieu l’avait choisi, dès le sein maternel. »

Aux femmes qui se retrouvent enceintes et en détresse, elle dit : « Ne lâchez jamais, Dieu a un plan, Il a toujours un plan. Dieu ne te laissera jamais seule. »

Son fils, le P. Mario Majano, approuve. « Ma vocation est enracinée dans le “oui” de ma mère ». « Et je me souviens depuis tout petit que lorsque ma mère était soucieuse, elle allait à l’église, montrant toujours par là que Dieu est essentiel à nos vies, quelles que soient les circonstances. »

March for Life ce vendredi 18 janvier aura comme thème : “Unique from Day One” qui sera présenté dans un prochain article sur Terre de Compassion.

References   [ + ]

1. Extrait d’un article paru le 29 janvier 2015, Reinformation.tv
Vous aimerez aussi
Avortement: le vent tourne
Une médecine pour la Vie (I)
En Argentine, l’avortement n’est pas passé
L’Argentine mobilisée pour défendre la vie